Pour Patrick Marcolini, interviewé dans Marianne pour son ...