En moyenne, une femme utilisera au cours de sa vie environ 10.000 tampons ou serviettes hygiéniques, soit quelque 60 kg de déchets. Ajoutez-y la présence de plastique, ainsi que l'utilisation de pesticides et agents de blanchiment dans la production et la transformation du coton et des matières synthétiques qui y sont ajoutées pour obtenir le produit fini, et on comprend mieux pourquoi les alternatives écologiques gagnent tant en popularité ! Au point que des sites internet se sont lancés dans la commercialisation de ces produits très ciblés...
...

En moyenne, une femme utilisera au cours de sa vie environ 10.000 tampons ou serviettes hygiéniques, soit quelque 60 kg de déchets. Ajoutez-y la présence de plastique, ainsi que l'utilisation de pesticides et agents de blanchiment dans la production et la transformation du coton et des matières synthétiques qui y sont ajoutées pour obtenir le produit fini, et on comprend mieux pourquoi les alternatives écologiques gagnent tant en popularité ! Au point que des sites internet se sont lancés dans la commercialisation de ces produits très ciblés... L'un d'entre eux est un petit récipient en plastique souple qui s'introduit dans le vagin pour y recueillir le sang des règles : la coupe menstruelle. Elle semble particulièrement à la mode et se vend bien, comme le confirme Elisabeth De Vos, responsable de l'une de ces boutiques en ligne (Tante Rosa, pas encore disponible en français), spécialisée dans les produits hygiéniques réutilisables : " Non seulement le produit lui-même est très demandé, mais nous recevons aussi beaucoup de questions sur son utilisation. Lorsqu'elles en entendent parler, la plupart des femmes ne savent pas très bien de quoi il s'agit et leur première réaction est souvent mitigée... jusqu'au jour où elles l'essaient et découvrent ses multiples avantages. " Ainsi le coût financier. " L'achat représente un investissement d'environ 30? , mais la coupe peut s'utiliser pendant plusieurs années. Je vous laisse faire le calcul de ce que vous économisez en apprenant progressivement à vous passer de tampons et de serviettes hygiéniques jetables. " Les serviettes hygiéniques lavables aussi ont le vent en poupe. " Certaines supportent mal les serviettes jetables et se plaignent de démangeaisons et d'irritations provoquées par les substances absorbantes contenues dans ces produits. Les modèles lavables, eux, sont beaucoup plus doux et 'respirent' davantage ", poursuit Elisabeth De Vos. Soulignons au passage que ces serviettes réutilisables n'ont plus rien à voir avec celles de nos grands-mères et sont désormais disponibles dans toutes les tailles et toutes les couleurs imaginables - tout comme les coupes menstruelles, d'ailleurs. C'est son parcours personnel qui a amené Elisabeth De Vos à lancer sa boutique en ligne : " Pour nos enfants, nous étions déjà passés aux langes réutilisables, choqués des quantités de déchets que généraient les produits à usage unique. C'est cela qui m'a amenée à remettre en question mon propre usage de produits hygiéniques jetables et à chercher une alternative réutilisable. A suivi la boutique en ligne, dont le nom s'est imposé presque spontanément : dans ma région, 'la visite de tante Rosa' est une expression pour désigner les règles. " Le cycle féminin reste encore (trop) souvent un sujet que l'on n'aborde qu'avec discrétion, voire avec une certaine gêne. Raconter à ses copines qu'on n'est pas très en forme parce qu'on a ses règles, passe encore... mais ce n'est pas forcément un sujet bienvenu en pleine réunion professionnelle. La publicité contribue à entretenir ce tabou en utilisant un liquide bleu pour simuler le sang, en évitant soigneusement les termes trop explicites et en mettant en scène des femmes toutes de blanc vêtues qui se félicitent que leur règles passent inaperçues. Bien qu'il s'agisse d'un phénomène tout à fait naturel, Elisabeth De Vos regrette que les femmes n'échangent plus guère leurs expériences à ce sujet. Il en va tout autrement lors des " cup parties " organisées par Tante Rosa. " Elles peuvent se comparer à des réunions Tupperware, si ce n'est que nos consultantes viennent présenter des produits d'hygiène féminine durables et expliquer leur utilisation. Ce sont souvent des événements extrêmement conviviaux qui sont aussi l'occasion, pour les participantes, de raconter leurs expériences ou d'exprimer leurs incertitudes. Il me semble important que les femmes soient bien informées de l'offre qui existe en matière de protections réutilisables, mais aussi des avantages et inconvénients ", conclut-elle. À chacune maintenant de choisir le système qui lui convient le mieux !