Prenant cette déclaration de Marcel Broodthaers à bras-le-corps, le Mu.Zee d' Ostende, contrairement à ses confrères, a profité de la Covid pou...

Prenant cette déclaration de Marcel Broodthaers à bras-le-corps, le Mu.Zee d' Ostende, contrairement à ses confrères, a profité de la Covid pour fermer ses portes pendant cinq mois afin de repenser sa fonction: défendre l'art de notre pays. A l'heure de l'art planétaire et du forcing des marchands internationaux, le propos a de quoi surprendre. Sauf qu'avec ses 8 000 oeuvres en provenance des collections du musée d'Ostende, du PMMK et de la Communauté flamande, le Mu.Zee a de quoi construire une nouvelle histoire de la création avec la Belgique comme fil conducteur. A partir de James Ensor, le nouveau parcours, ouvert dès le 1er juin prochain, confrontera artistes connus et moins connus, jusqu'aux oubliés.