L'EXERCICE ILLÉGAL DE LA MÉDECINE de la semaine :

Un docteur établissait des certificats de complaisance pour 5 euros ? L'ordre des médecins ne peut pas laisser passer ça : " Où va-t-on si on brade les prix ? Un certif de complaisance, c'est au moins 25 euros. "
...

Un docteur établissait des certificats de complaisance pour 5 euros ? L'ordre des médecins ne peut pas laisser passer ça : " Où va-t-on si on brade les prix ? Un certif de complaisance, c'est au moins 25 euros. "Le même jour, on apprenait que Dexia avait perdu 11,6 milliards d'euros et qu'un médecin pouvait vous mettre en arrêt-maladie pour 5 euros. C'est bête, quand même : avec les pertes de Dexia pour un an, on aurait pu mettre toute la Belgique en congé de maladie pendant un siècle ou deux. Moisson de prix pour The Artist : il est vrai qu'un Français qui se tait pendant plus d'une heure, c'est du jamais-vu. La ROYAUTÉ de la semaine : Grâce à un sympathique reportage consacré aux vacances de neige de Philipémathilde et de leurs enfants, on a appris qu'une des petites princesses s'appelle Eléonore. Au contraire de son tonton, Laurent, qui, lui, est à l'ouest. Cette semaine : après les petits incidents qui ont suivi la mise à feu d'exemplaires du Coran par des soldats américains en Afghanistan, le top 3 des objets à ne pas détruire devant n'importe qui. 1. Une burqa devant Souhail Abdellah-Chichah (c'est son instrument de travail). 2. Une bouteille de whisky devant Freddy Thielemans. 3. Une arme made in Herstal devant un Libyen. Les utilisateurs de Facebook tout étonnés : ils viennent d'apprendre que les modérateurs chargés de surveiller le contenu du réseau social sont payés 1 dollar l'heure. " Comment ça, payés pour passer leur vie à lire des carabistouilles sur Facebook ? Mais nous, on fait ça bénévolement ! "Au moins, la garde à vue de Dominique Strauss-Kahn pour " recel d'abus de biens sociaux " aura fait progresser notre connaissance de notre belle langue française. Dorénavant, quand vous partez faire du lèche-vitrines du côté de la rue d'Aerschot, ne dites plus " Je vais aux prostituées ", dites " Je vais voir les biens sociaux. " Ça fait tout de suite plus chic. Après un an, les TEC sont bien obligés d'admettre que leur système de location de vélos pliables n'est pas un succès phénoménal : à peine une centaine d'abonnés sur les 13 000 espérés. Pourtant, l'idée avait tout pour plaire : les CycloTEC étaient les seuls vélos qui refusaient de se déplier les jours de grève et qui n'acceptaient d'aller dans les villages reculés qu'une fois par jour. Et uniquement aux heures où ça n'arrangeait personne. TOUTES LES CHRONIQUES DE MARC OSCHINSKY SUR WWW.LEVIF.BEMARC OSCHINSKY