Dans un monde qui se veut hyperconnecté, Maïalen a été contrainte de quitter la région parisienne et ses ondes trop puissantes, pour s'installer en 2005 dans une petite maison isolée dans la campagne du Puy-de-Dôme (centre de la France), ...

Dans un monde qui se veut hyperconnecté, Maïalen a été contrainte de quitter la région parisienne et ses ondes trop puissantes, pour s'installer en 2005 dans une petite maison isolée dans la campagne du Puy-de-Dôme (centre de la France), dans une zone dite " blanche ". Elle a été rejointe par Julien, chef d'entreprise, qui a développé les symptômes de cette maladie qui touche de plus en plus la population. L'hyper- sensibilité électromagnétique, ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques, est une maladie atteignant les individus dits EHS (électro-hypersensibles). Ces derniers souffrent de symptômes provoqués ou aggravés par des ondes électromagnétiques et ce, malgré le cadre réglementaire existant pour garantir leur innocuité. En Belgique, l'intensité des fréquences a considérablement augmenté depuis l'arrivée de la quatrième génération de réseaux cellulaires (4G) en 2012. Alors que l'année 2020 pourrait lancer la course à la 5G et que les principaux opérateurs de téléphonie mobile densifient l'installation des antennes-relais, les personnes électro-hypersensibles se demandent où elles vont bien pouvoir vivre, à l'abri des ondes.