On peut être domicilié en Belgique et résider une partie de l'année à l'étranger. Mais dans quelles conditions ? , s'interroge la députée Caroline Cassart-Mailleux (MR). Les règlements définissent l'abse...

On peut être domicilié en Belgique et résider une partie de l'année à l'étranger. Mais dans quelles conditions ? , s'interroge la députée Caroline Cassart-Mailleux (MR). Les règlements définissent l'absence temporaire comme " le fait de ne pas vivre de manière effective au lieu de sa résidence principale durant une période déterminée tout en y conservant des intérêts suffisants démontrant que la réintégration dans cette résidence est possible à tout moment. " Le signalement à la commune de toute absence de plus de trois mois permet d'éviter une éventuelle radiation d'office des registres de population. Une personne qui souhaite résider habituellement à l'étranger doit, avant son départ, se renseigner sur les impacts fiscaux et sociaux de son absence. Une absence temporaire ne peut excéder une année, renouvelable une fois. Au-delà de deux ans d'absence, la personne sera radiée des registres de la population, sauf si elle peut faire valoir un ordre de mission ou un contrat de travail à l'étranger, etc.