Cela ne se passe ni en Moldavie, ni en Iran, ni au Venezuela. Mais en Wallonie. Plus d'un mois après le scrutin, le résultat des élections régionales donne toujours lieu à des contestations. Et non des moindres : à en croire certains élus CDH, les résultats du scrutin auraient été manipulés dans le canton de La Louvière. Au bénéfice de Jacques Gobert (PS), bourgmestre de la ville et candidat le 7 juin. " Dans deux bureaux de vote, on constate une discordance ...

Cela ne se passe ni en Moldavie, ni en Iran, ni au Venezuela. Mais en Wallonie. Plus d'un mois après le scrutin, le résultat des élections régionales donne toujours lieu à des contestations. Et non des moindres : à en croire certains élus CDH, les résultats du scrutin auraient été manipulés dans le canton de La Louvière. Au bénéfice de Jacques Gobert (PS), bourgmestre de la ville et candidat le 7 juin. " Dans deux bureaux de vote, on constate une discordance entre les résultats officiels et ceux rapportés par les témoins de notre parti ", accuse Yves Drugmand, chef de groupe CDH au conseil communal de La Louvière. Dans l'un de ces deux bureaux, le bourgmestre Jacques Gobert obtiendrait 226 voix au lieu de 181. Dans l'autre, il en recueillerait 203 au lieu de 163. " Il ne s'agit manifestement pas d'erreurs d'encodage. Les écarts sont trop importants pour cela, appuie Muriel Hanot, conseillère Ecolo. Je suis d'autant plus troublée que, le soir des élections, notre témoin n'a pas réellement pu contrôler l'encodage des voix de préférence. La personne qui encodait les résultats avait interdit à quiconque de se trouver dans son dos. Pour ne pas être perturbée, a-t-elle dit. Notre témoin aurait dû le faire acter dans le procès-verbal... "Mais pourquoi donc le CDH a-t-il tant attendu avant de lancer une accusation aussi lourde ? " Je voulais être sûr de ce que j'avance ", répond Yves Drugmand. Dans l'£il du cyclone, Jacques Gobert enrage : " Je suis éc£uré. Nous vivons dans un Etat de droit. Des possibilités de recours existent. Plutôt que de les utiliser, le CDH a préféré répandre des insinuations dans la presse, sans avancer aucun élément probant. "Cocasse, en tout cas : CDH et Ecolo montent au front pour dénoncer un problème interne au parti socialiste. Car les résultats globaux des partis ne sont entachés d'aucun soupçon. Seul le comptage des voix de préférence des candidats PS est mis en doute. Du coup, à La Louvière, ça jase. La campagne a en effet été marquée par le match dans le match, qui opposait le bourgmestre Jacques Gobert, 1er candidat suppléant, à l'échevine Olga Zrihen, 2e candidate effective et rivale potentielle pour le maïorat en 2012. Les spéculations vont donc bon train. Mais elles ne restent, jusqu'à preuve du contraire, que des spéculations. FRANÇOIS BRABANT