Grâce à son plan compact mettant l'accent sur la hauteur, l'architecte a fait économiser beaucoup d'argent aux propriétaires.
...

Grâce à son plan compact mettant l'accent sur la hauteur, l'architecte a fait économiser beaucoup d'argent aux propriétaires. En décalant le faîte du toit vers l'arrière, l'architecte a pu créer la hauteur requise pour installer des duplex. Il a aussi intégré un vide dans le projet. Peu profond et combiné à la façade arrière vitrée, ce vide offre à son tour un grand sentiment de spatialité. Le volume central du rez-de-chaussée comprend un sas d'entrée pour éviter toute déperdition de chaleur. Ce sas donne directement accès, via des portes coulissantes en verre mat, au coin salon lui-même relié à la vaste salle à manger/cuisine. Afin de préserver la sobriété du concept, aucune fenêtre n'a été posée à l'étage, sans éroder la luminosité des pièces à l'avant. Dans la salle de bains et le bureau, des flots de lumière s'engouffrent par la lucarne basculante. La chambre à coucher parentale est éclairée par la fenêtre de la façade latérale et une fenêtre intérieure, dotée de volets, qui offre une vue sur le jardin, à travers le vide. A l'étage, la zone parentale se trouve côté rue et la zone enfants, à l'arrière, pour assurer à chacun l'intimité. Un escalier austère en Z, sans nez de marche, mène au palier de la zone de nuit, seul lieu de circulation de la maison. La façade avant, à l'ouest, présente au rez-de-chaussée une large baie vitrée qui permet au soleil de pénétrer dans le salon en fin de journée. Dans la façade de droite, côté sud, on a délibérément évité les fenêtres pour empêcher toute surchauffe et protéger les habitants du regard des voisins. La façade arrière, orientée à l'est, est vitrée sur toute sa largeur, pour souder le lien avec le jardin. Une attention particulière a été accordée aux détails. La façade avant respire la quiétude parce qu'aucun élément superflu ne vient la dépareiller. Pas de gouttières, pas de tuyaux d'évacuation, pas de lourds profilés de châssis, pas de jointoiements visibles, pas de rives de toiture. Des détails qui font toute la différence. Des techniques ont été mises en £uvre pour économiser l'énergie, comme le chauffage par le sol avec pompe à chaleur et un système de ventilation D, avec récupération de chaleur et échangeur géothermique. " Selon les normes PEB actuelles, la maison affiche un bon score, mais ce n'est pas une maison basse énergie, parce qu'elle contient trop de surfaces vitrées ", précise l'architecte. Concept : architecte Manuel Gordts, GMF-Architecten. Tél. : 0477 06 31 30. www.gmf-architecten.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de mai, en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be AGNES MUS