Le XXe siècle en 2000 dessins de presse, par Jacques Lamalle et Patrick Lestrohan. Les Arènes, 606 p., (à paraître le 17 octobre).
...

Le XXe siècle en 2000 dessins de presse, par Jacques Lamalle et Patrick Lestrohan. Les Arènes, 606 p., (à paraître le 17 octobre).Avant Mahomet, il y eut des caricatures. Plus exactement avant celles du Prophète publiées en 2005 par l'un des principaux journaux danois, le Jyllands-Posten. Le monde musulman s'embrasa, on s'en souvient. L'Occident se divisa entre partisans de la liberté d'expression totale et adeptes de l'éthique de responsabilité. Au c£ur de la polémique, un homme coiffé d'un turban - un archétype de musulman, mais pas le Prophète, aura beau plaider le dessinateur - en forme de bombe. Le message était clair : l'islamisme est explosif. Retour en arrière, fin des années 1930. Une caricature du grand dessinateur Sennep, Hitler sous la forme d'une bombe, la longue mèche de ses cheveux se confondant avec celle d'une mise à feu. En à-plat : une carte de l'Europe. Le message était, lui aussi, limpide : le Führer va faire sauter le continent. Cette caricature se trouve à la page 171 du superbe album Le XXe siècle en 2 000 dessins de presse : plus de 600 pages de caricatures, de L'Assiette au beurre à Charlie Hebdo, du Crapouillot à Libération, dénichées par Jacques Lamalle, ex-journaliste au Canard, et commentées par Patrice Lestrohan, ancien de l'hebdomadaire satirique également et maître ès calembours. Page après page, deux évidences s'imposent. Un dessin de presse talentueux vaut un éditorial. Au fil des ans, l'agressivité et la violence du trait diminuent, même si un Reiser et un Cardon sont toujours aussi grinçants. La majorité des dessins du début du XXe siècle seraient impubliables à présent. Le constat saute d'autant plus aux yeux que les thèmes sont récurrents d'un siècle l'autre : attaques contre la religion ; volonté de " faire payer les riches " ; amputation d'un petit Etat par un plus gros (les Sudètes, hier, la Géorgie, de nos jours) ; désir d'émancipation, de la garçonne des années 1920 aux féministes d'aujourd'hui, etc. " Plongez dans cet album pour saisir la complète absurdité du siècle dernier ", recommande, en préface, l'écrivain Patrick Rambaud. Et du suivant, le nôtre, a-t-on envie d'ajouter. EMMANUEL HECHT