Du lien charnel et sentimental qui unit les êtres, il y a deux représentations possibles: la vie et ses flux qui débordent ou la version expurgée pour cause de moralité. Parfois l'une somme...

Du lien charnel et sentimental qui unit les êtres, il y a deux représentations possibles: la vie et ses flux qui débordent ou la version expurgée pour cause de moralité. Parfois l'une sommeille sous l'autre. Ainsi du célèbre Péché originel de Michel-Ange, fresque murale qu'une censure pontificale a longtemps recouverte d'un vernis de pudeur. Sans les voiles anatomiques, le réel criard saute aux yeux: la bouche d'Eve est à deux doigts du sexe d' Adam. Horreur? Non, vérité. Les artistes porteurs d'un handicap mental de La "S" Grand Atelier (Vielsalm) s'inscrivent dans la veine de ce dévoilement conforme au vivant, eux qui représentent le désir au plus proche de sa réalité. C'est-à-dire un principe multiple, conquérant, toujours prêt à renaître et à broyer. Avec beaucoup d'à-propos, L'Orangerie expose les travaux fulgurants de dix-sept signatures "brutes", de Sarah Albert à Dominique Théâte.