Le présentateur connaît bien sa géo. Son histoire, c'est à voir. Quant à la sensibilité des habitants du coin... " Cantons rédimés ", ça ...

Le présentateur connaît bien sa géo. Son histoire, c'est à voir. Quant à la sensibilité des habitants du coin... " Cantons rédimés ", ça fait systématiquement hurler dans les chaumières germanophones. Parce que l'expression est péjorative, blessante. Impropre à l'usage et d'ailleurs officiellement bannie du vocabulaire politique. Parce qu'elle signifie grosso modo " racheter les pécheurs ". Et qu'elle renvoie à cette idée douloureuse, rappelle l'historien Christoph Brüll, " de butin de guerre, de légitimation de l'annexion du pays d'Eupen-Malmedy et de rachat par le sang de territoires délivrés du joug prussien " au lendemain de la Première Guerre mondiale. Allô, Reyers ? P. HX