Les amateurs de café le savent: une tasse n'est pas l'autre, il y a du bon... et souvent du moins bon! À quoi cela tient-il? D'abord aux grains. Il existe une centaine de variétés de café cultivées à travers le monde. Deux variétés dominent cependant le marché: l'Arabica - qui représente plus de trois quarts de la consommation mondiale, et le Robusta - qui se taille pratiquement le dernier quart. La principale différence entre ces deux variétés tient à l'altitude où elles sont cultivées. Les plantations d'Arabica se situent entre 800 et 2.000 mètres, alors que celles de Robusta sont à plus basse altitude. Du fait de sa meilleure accessibilité, le Robusta affiche un prix un peu moins élevé.

Caféine et caractère

Au vu de la différence de prix, certains vous diront que l'Arabica est nécessairement de meilleure qualité. Il n'en est rien. En réalité, tout est question de goût. Certaines personnes apprécient un café avec une pointe d'amertume, d'autres pas. La différence est là. Avec une teneur en caféine de 2,7 pourcents, le Robusta affiche une belle amertume. Alors que la palette aromatique de l'Arabica est plus douce et plus variée, puisque sa teneur en caféine ne dépasse pas 1,5 pourcent. On privilégiera donc le Robusta pour un expresso fort en caractère, mais l'Arabica plaira davantage aux amateurs de cafés plus souples et plus ronds.

© De'Longhi

Chez le torréfacteur

Quelle que soit leur variété, les grains de café doivent être torréfiés. Cette étape est absolument essentielle puisque c'est elle qui permet aux grains de libérer odeurs et saveurs. Il existe différents types de torréfaction, plus ou moins poussées, pour obtenir un grain plus ou moins grillé. Là encore, c'est au consommateur de faire son choix selon ses préférences: d'un goût léger à corsé. Votre choix est fait? Pensez encore à vérifier la date de torréfaction. Il est en effet recommandé de consommer le café entre quatre jours et quatre semaines après la torréfaction. Avant, le café contient encore trop de gaz. Par la suite, il perd progressivement en saveurs.

Fraîchement moulu

Vos grains de café achetés, il faut maintenant les moudre. La règle d'or: on ne moud jamais le café en avance. Si l'on veut que les grains conservent tous leurs arômes, on ne les moud qu'au moment de les utiliser. Une machine à expresso se chargera de tout cela pour vous. Sur les appareils les plus sophistiqués, vous pourrez même choisir le type de mouture. Ceci n'est pas sans influence sur le goût du café. Un grain moulu assez grossièrement donnera un café au goût plus doux qu'un grain moulu fin. La machine à expresso se chargera aussi de choisir la température idéale et la pression optimale de l'eau. Les machines de dernière génération vont même un pas plus loin... La PrimaDonna Soul de De'Longhi, par exemple. Grâce à la technologie Bean Adapt, elle adapte tous ses réglages au type de grain que vous utilisez.

© De'Longhi

Le café de vos envies

On résume? Pour préparer le café parfait, il faut d'abord choisir la variété de grain qui vous convient. N'hésitez pas à goûter et à changer jusqu'à tomber sur le café qui vous plait. Il faut ensuite trouver le bon torréfacteur, qui propose des grains fraîchement grillés comme vous aimez. Pour le reste, faites confiance à votre machine à expresso. Elle s'occupera de moudre correctement votre café, puis de le préparer avec une eau à bonne température et pression correcte. Les appareils les plus sophistiqués vous permettent d'ajuster tous les paramètres afin d'obtenir le café qui correspond le plus exactement à vos envies. Que rêver de mieux pour un café parfait?

© Karel Hemerijckx

Tous ces bons conseils vous ont donné envie de préparer un meilleur café à la maison? À l'achat d'une machine à café full automatique PrimaDonna de De'Longhi, profitez d'un atelier café gratuit à domicile. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les amateurs de café le savent: une tasse n'est pas l'autre, il y a du bon... et souvent du moins bon! À quoi cela tient-il? D'abord aux grains. Il existe une centaine de variétés de café cultivées à travers le monde. Deux variétés dominent cependant le marché: l'Arabica - qui représente plus de trois quarts de la consommation mondiale, et le Robusta - qui se taille pratiquement le dernier quart. La principale différence entre ces deux variétés tient à l'altitude où elles sont cultivées. Les plantations d'Arabica se situent entre 800 et 2.000 mètres, alors que celles de Robusta sont à plus basse altitude. Du fait de sa meilleure accessibilité, le Robusta affiche un prix un peu moins élevé.Au vu de la différence de prix, certains vous diront que l'Arabica est nécessairement de meilleure qualité. Il n'en est rien. En réalité, tout est question de goût. Certaines personnes apprécient un café avec une pointe d'amertume, d'autres pas. La différence est là. Avec une teneur en caféine de 2,7 pourcents, le Robusta affiche une belle amertume. Alors que la palette aromatique de l'Arabica est plus douce et plus variée, puisque sa teneur en caféine ne dépasse pas 1,5 pourcent. On privilégiera donc le Robusta pour un expresso fort en caractère, mais l'Arabica plaira davantage aux amateurs de cafés plus souples et plus ronds.Quelle que soit leur variété, les grains de café doivent être torréfiés. Cette étape est absolument essentielle puisque c'est elle qui permet aux grains de libérer odeurs et saveurs. Il existe différents types de torréfaction, plus ou moins poussées, pour obtenir un grain plus ou moins grillé. Là encore, c'est au consommateur de faire son choix selon ses préférences: d'un goût léger à corsé. Votre choix est fait? Pensez encore à vérifier la date de torréfaction. Il est en effet recommandé de consommer le café entre quatre jours et quatre semaines après la torréfaction. Avant, le café contient encore trop de gaz. Par la suite, il perd progressivement en saveurs.Vos grains de café achetés, il faut maintenant les moudre. La règle d'or: on ne moud jamais le café en avance. Si l'on veut que les grains conservent tous leurs arômes, on ne les moud qu'au moment de les utiliser. Une machine à expresso se chargera de tout cela pour vous. Sur les appareils les plus sophistiqués, vous pourrez même choisir le type de mouture. Ceci n'est pas sans influence sur le goût du café. Un grain moulu assez grossièrement donnera un café au goût plus doux qu'un grain moulu fin. La machine à expresso se chargera aussi de choisir la température idéale et la pression optimale de l'eau. Les machines de dernière génération vont même un pas plus loin... La PrimaDonna Soul de De'Longhi, par exemple. Grâce à la technologie Bean Adapt, elle adapte tous ses réglages au type de grain que vous utilisez.On résume? Pour préparer le café parfait, il faut d'abord choisir la variété de grain qui vous convient. N'hésitez pas à goûter et à changer jusqu'à tomber sur le café qui vous plait. Il faut ensuite trouver le bon torréfacteur, qui propose des grains fraîchement grillés comme vous aimez. Pour le reste, faites confiance à votre machine à expresso. Elle s'occupera de moudre correctement votre café, puis de le préparer avec une eau à bonne température et pression correcte. Les appareils les plus sophistiqués vous permettent d'ajuster tous les paramètres afin d'obtenir le café qui correspond le plus exactement à vos envies. Que rêver de mieux pour un café parfait?