"La majorité Vivaldi quitte la réunion pour éviter un vote sur la proposition du PTB pour libérer les brevets sur les vaccins COVID-19. Sans même écouter les explications du président. Et après on donne des leçons de démocratie aux autres...", a indiqué M. Warmoes sur Twitter. Il a souligné, interrogé par l'agence Belga, que cette attitude témoignait de la division qui règne au sein de la coalition heptapartite (PS/MR/Écolo/CD&V/Open Vld/Voouruit et Groen).

Ce départ des députés de la majorité à 15h30, avant le vote sur la résolution, a fait que ce dernier n'a pas pu avoir lieu faute de quorum, a précisé Mme Merckx, qui est aussi médecin généraliste, dans une déclaration à l'agence Belga. "C'est vraiment sans vergogne. Juste au moment où l'urgence est si grande. C'est un mauvais signal et vraiment cynique envers les millions de personnes dans le monde qui se battent pour la levée des brevets sur le vaccin Covid", a-t-elle ajouté.

"Le PTB a déjà soumis une proposition de lever les brevets sur le vaccin Covid au Parlement fédéral à quatre reprises et, à chaque fois, elle a été rejetée. Mais la semaine dernière, nous avons entendu des voix s'élever à nouveau en faveur de la levée des brevets, y compris au sein de la sphère politique belge, et nous avons donc l'espoir d'une issue différente. Ainsi, la ministre Meryame Kitir (Vooruit) et sa collègue de parti Vicky Reynaert se sont explicitement prononcées en faveur de la levée des brevets sur le vaccin Covid. Barbara Creemers, députée Groen, s'est également exprimée dans ce sens au sein de la commission Santé, le 10 décembre dernier. Au début de cette année, Ecolo avait déjà affirmé être favorable à cette mesure, et le président du CD&V, Joachim Coens, s'est lui aussi exprimé dans ce sens en juillet", a affirmé Mme Merckx, auteure de la résolution, tout comme M. Warmoes.

Le Parlement européen a déjà voté en faveur de la levée de ces brevets l'année dernière, a rappelé l'élue de la gauche radicale dans un communiqué. "En attendant, notre pays continuera à bloquer l'annulation des brevets en Europe et à l'OMC (Organisation mondiale du Commerce). Où sont toutes ces belles paroles et promesses des dernières semaines, des socialistes, des verts et même du CD&V et des libéraux sur la levée des brevets?", a ajouté la députée du parti communiste.

"La majorité Vivaldi quitte la réunion pour éviter un vote sur la proposition du PTB pour libérer les brevets sur les vaccins COVID-19. Sans même écouter les explications du président. Et après on donne des leçons de démocratie aux autres...", a indiqué M. Warmoes sur Twitter. Il a souligné, interrogé par l'agence Belga, que cette attitude témoignait de la division qui règne au sein de la coalition heptapartite (PS/MR/Écolo/CD&V/Open Vld/Voouruit et Groen). Ce départ des députés de la majorité à 15h30, avant le vote sur la résolution, a fait que ce dernier n'a pas pu avoir lieu faute de quorum, a précisé Mme Merckx, qui est aussi médecin généraliste, dans une déclaration à l'agence Belga. "C'est vraiment sans vergogne. Juste au moment où l'urgence est si grande. C'est un mauvais signal et vraiment cynique envers les millions de personnes dans le monde qui se battent pour la levée des brevets sur le vaccin Covid", a-t-elle ajouté. "Le PTB a déjà soumis une proposition de lever les brevets sur le vaccin Covid au Parlement fédéral à quatre reprises et, à chaque fois, elle a été rejetée. Mais la semaine dernière, nous avons entendu des voix s'élever à nouveau en faveur de la levée des brevets, y compris au sein de la sphère politique belge, et nous avons donc l'espoir d'une issue différente. Ainsi, la ministre Meryame Kitir (Vooruit) et sa collègue de parti Vicky Reynaert se sont explicitement prononcées en faveur de la levée des brevets sur le vaccin Covid. Barbara Creemers, députée Groen, s'est également exprimée dans ce sens au sein de la commission Santé, le 10 décembre dernier. Au début de cette année, Ecolo avait déjà affirmé être favorable à cette mesure, et le président du CD&V, Joachim Coens, s'est lui aussi exprimé dans ce sens en juillet", a affirmé Mme Merckx, auteure de la résolution, tout comme M. Warmoes. Le Parlement européen a déjà voté en faveur de la levée de ces brevets l'année dernière, a rappelé l'élue de la gauche radicale dans un communiqué. "En attendant, notre pays continuera à bloquer l'annulation des brevets en Europe et à l'OMC (Organisation mondiale du Commerce). Où sont toutes ces belles paroles et promesses des dernières semaines, des socialistes, des verts et même du CD&V et des libéraux sur la levée des brevets?", a ajouté la députée du parti communiste.