Lors de leur entretien téléphonique de dimanche, les deux hommes ont abordé les avancées de l'enquête et le problème de la montée de l'anti-sémitisme en Europe, qu'une commission du Parlement israélien a fustigé mardi.

Elio Di Rupo avait exprimé dimanche son effroi quant aux faits survenus la veille et avait condamné toutes les manifestations d'anti-sémitisme. Benjamin Netanyahu avait ensuite remercié le Premier ministre et lui avait assuré qu'Israël était prêt à collaborer à l'enquête.

La commission de la diaspora de la Knesset (Parlement) s'est par ailleurs réunie mardi. "Nous sommes très inquiets de la montée de l'antisémitisme et de l'incitation à la haine contre Israël en Europe", y a déclaré le député Réouven Rivlin, du parti Likoud (droite).

"Voir des Juifs tués en Europe nous rappelle des périodes sombres de l'Histoire", a renchéri son collègue centriste Dov Lipman. "Nous sommes convaincus qu'il y a un lien entre l'antisémitisme en Europe et la diabolisation d'Israël dans les médias", a-t-il souligné.

Lors de la réunion à la Knesset, le rabbin Arié Goldberg, directeur-adjoint de la Conférence des rabbins européens (dont le siège est à Bruxelles), a exhorté les députés israéliens à agir "pour exiger des parlements européens qu'ils fassent voter des lois contre l'antisémitisme".

L'ambassadeur de Belgique en Israël, John Cornet d'Elzius, convié à cette réunion, a répondu que "les autorités belges sont déterminées à lutter contre l'antisémitisme en Belgique". "C'est une priorité du gouvernement belge", a assuré le diplomate.

Lors de leur entretien téléphonique de dimanche, les deux hommes ont abordé les avancées de l'enquête et le problème de la montée de l'anti-sémitisme en Europe, qu'une commission du Parlement israélien a fustigé mardi. Elio Di Rupo avait exprimé dimanche son effroi quant aux faits survenus la veille et avait condamné toutes les manifestations d'anti-sémitisme. Benjamin Netanyahu avait ensuite remercié le Premier ministre et lui avait assuré qu'Israël était prêt à collaborer à l'enquête. La commission de la diaspora de la Knesset (Parlement) s'est par ailleurs réunie mardi. "Nous sommes très inquiets de la montée de l'antisémitisme et de l'incitation à la haine contre Israël en Europe", y a déclaré le député Réouven Rivlin, du parti Likoud (droite). "Voir des Juifs tués en Europe nous rappelle des périodes sombres de l'Histoire", a renchéri son collègue centriste Dov Lipman. "Nous sommes convaincus qu'il y a un lien entre l'antisémitisme en Europe et la diabolisation d'Israël dans les médias", a-t-il souligné. Lors de la réunion à la Knesset, le rabbin Arié Goldberg, directeur-adjoint de la Conférence des rabbins européens (dont le siège est à Bruxelles), a exhorté les députés israéliens à agir "pour exiger des parlements européens qu'ils fassent voter des lois contre l'antisémitisme". L'ambassadeur de Belgique en Israël, John Cornet d'Elzius, convié à cette réunion, a répondu que "les autorités belges sont déterminées à lutter contre l'antisémitisme en Belgique". "C'est une priorité du gouvernement belge", a assuré le diplomate.