Interrogé sur le fait de savoir si le président estimait que les Etats-Unis tirent profit d'une présence militaire continue en Afghanistan, Mike Pence a répondu "le président est occupé à évaluer tout cela, au moment où nous parlons".

Plusieurs médias américains avaient annoncé le mois dernier que les Etats-Unis prévoyaient de retirer la moitié de leurs 14.000 soldats présents en Afghanistan. Aucune confirmation officielle n'avait néanmoins suivi.

Mercredi, en marge d'une réunion de cabinet, Donald Trump a déclaré que la Russie, le Pakistan et l'Inde devraient intervenir en Afghanistan mais pas les USA. "Pourquoi sommes nous là, à 6.000 miles de chez nous? ", s'est demandé le président.

Les experts estiment qu'un retrait hâtif des troupes américaines irait à l'encontre des actions menées par l'armée afghane contre les combattants de l'EI et les talibans.

Interrogé sur le fait de savoir si le président estimait que les Etats-Unis tirent profit d'une présence militaire continue en Afghanistan, Mike Pence a répondu "le président est occupé à évaluer tout cela, au moment où nous parlons". Plusieurs médias américains avaient annoncé le mois dernier que les Etats-Unis prévoyaient de retirer la moitié de leurs 14.000 soldats présents en Afghanistan. Aucune confirmation officielle n'avait néanmoins suivi. Mercredi, en marge d'une réunion de cabinet, Donald Trump a déclaré que la Russie, le Pakistan et l'Inde devraient intervenir en Afghanistan mais pas les USA. "Pourquoi sommes nous là, à 6.000 miles de chez nous? ", s'est demandé le président. Les experts estiment qu'un retrait hâtif des troupes américaines irait à l'encontre des actions menées par l'armée afghane contre les combattants de l'EI et les talibans.