" Cette organisation qui milite pour un changement démocratique en Iran est aujourd'hui fréquentable ", se défen...

" Cette organisation qui milite pour un changement démocratique en Iran est aujourd'hui fréquentable ", se défend de Patoul. Jusqu'en 2009, l'Ompi figurait, en effet, sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne, et jusqu'en 2012, sur celle des Etats-Unis. Elle se réjouit aujourd'hui du tropisme anti-iranien de Donald Trump et du soutien de la mouvance néoconservatrice US, bien présente à Paris. Les autres représentants belges étaient Els Van Hoof, qui a pris la parole au nom de la délégation, et Sonja Claes, toutes deux députées CD&V.