Peter R. de Vries, 64 ans, est le plus célèbre reporter criminel des Pays-Bas. Il peut se targuer d'une grande expérience dans ce domaine. Il est régulièrement porte-parole ou confident dans des enquêtes policières, navigant entre journaliste et enquêteur. Peter R. de Vries a souvent aidé la justice néerlandaise dans de nombreuses enquêtes non résolues.
...

Peter R. de Vries, 64 ans, est le plus célèbre reporter criminel des Pays-Bas. Il peut se targuer d'une grande expérience dans ce domaine. Il est régulièrement porte-parole ou confident dans des enquêtes policières, navigant entre journaliste et enquêteur. Peter R. de Vries a souvent aidé la justice néerlandaise dans de nombreuses enquêtes non résolues. Ses investigations et ses reportages ont rapidement franchi les frontières nationales, notamment grâce à son enquête sur le meurtre de l'Américaine Natalee Holloway, pour lequel il a reçu un prestigieux Emmy Award, rapporte De Morgen qui dresse son portrait.L'une de ses premières affaires retentissantes est la couverture de l'enlèvement de Freddy Heineken, patron de l'entreprise de bière, en 1983. En plus d'assister au procès des ravisseurs, le journaliste avait décidé de séjourner dans le même hôtel qu'eux afin de suivre l'affaire au plus près. Quelques années plus tard, il sortira le livre "L'enlèvement d'Alfred Heineken", dans lequel il livre les témoignages accablants des deux accusés. Dans le passé, il a aussi investigué sur l'affaire Nicky Verstappen, un garçon limbourgeois qui a disparu en 1998 lors d'un camp de jeunesse, sorti un scoop sur la relation entre Mabel Wisse Smit, la veuve du prince néerlandais Friso, et le grand criminel Klaas Bruinsma. Il est aussi devenu la personne de confiance de plusieurs criminels, dont Nabil B., un témoin clé dans le grand procès de liquidation de Marengo. Il s'agit d'un procès tenu aux Pays-Bas depuis juillet 2019 et au cours duquel 17 accusés ont été condamnés pour leur participation à l'organisation mafieuse de Ridouan Taghi de la Mocro Maffia, grâce au témoignage de l'ancien membre mafieux devenu un repenti, Nabil B., dont Peter R.de Vries est donc devenu le confident. Ce qui lui vaudra quelques ennemis dans le milieu des affaires criminelles.L'homme ne recule devant rien pour résoudre les affaires dites "froides", les fameux "cold cases" qui passionnent. Il y a deux semaines, il a créé la fondation De Gouden Tip avec laquelle il espère collecter 1 million d'euros. Cet argent ira à la personne qui donnera des indices déterminants dans l'affaire de Tanja Groen, une étudiante qui a disparu à Maastricht en 1993. La semaine dernière, le compteur avait déjà atteint 225 000 euros.En 2013, il a sorti son autobiographie dans laquelle il évoque son enfance "mouvementée". Issu d'une famille nombreuse, il était le quatrième sur 6 enfants (5 garçons et une fille). Les relations étaient difficiles avec ses parents surtout avec sa mère. Jeune, il dit se rebeller constamment, non seulement contre ses parents, mais aussi contre l'école et l'église. Il a commencé sa carrière comme reporter criminel pour le journal néerlandais De Telegraaf dans les années '70. Il devient ensuite rédacteur en chef d'Aktueel, qu'il a transformé en magazine criminel, retrace De Morgen. Il devient vraiment célèbre en apparaissant à la télévision au milieu des années 1990. Jusqu'en 2012, il prenait régulièrement le relais de la police et des tribunaux dans son show télévisé. Cette démarche n'a pas toujours été appréciée, mais elle a permis de clarifier un certain nombre de cas bien connus.Le journal flamand cite les différentes affaires qu'il a traitées avec brio. Il a obtenu un acquittement dans l'affaire du meurtre de Putten, dans laquelle deux hommes avaient été condamnés à tort à dix ans de prison. En 2008, il a fait encore plus sensation après avoir filmé Joran van der Sloot en caméra cachée. Ce dernier a avoué qu'il avait tué l'adolescente américaine Natalee Holloway. Le journaliste judiciaire a été menacé à de nombreuses reprises, généralement en ligne ces derniers temps. "Ça n'a pas vraiment d'importance pour moi", avait-il confié il y a trois ans dans une interview accordée au magazine Algemeen Dagblad. Le journaliste a été victime mardi soir d'une attaque dans le centre d'Amsterdam. Il a été la cible d'un tir d'arme à feu et a été touché notamment par une balle dans la tête. Selon les forces de l'ordre, il a été emmené à l'hôpital, grièvement blessée. La fusillade s'est produite dans la Lange Leidsedwarsstraat, à proximité de la Leidseplein, où se situe le studio de RTL Boulevard. Le reporter y était invité à une émission.La police a lancé une vaste opération de recherche avec plusieurs unités afin de retrouver les suspects. Trois suspects ont été appréhendés à l'heure d'écrire ces lignes. La police n'a pas encore établi le motif de la fusillade. L'attaque est "choquante" et "inconcevable" pour le Premier ministre néerlandais.