Plongée au coeur Taïwan, une île de plus en plus cernée

08/07/18 à 14:01 - Mise à jour à 14:01
Du Le Vif/L'Express du 14/06/18

Sous la pression croissante de Pékin, "l'autre Chine" apparaît plus isolée que jamais. Et les jeunes quittent le pays... Reportage.

Les dollars de Taïwan n'auront pas suffi. Le 24 mai dernier, le président du Burkina Faso, Christian Kaboré, a annoncé que son pays rompait ses relations diplomatiques avec Taipei. Durant vingt-quatre ans, les Taïwanais avaient pourtant soigné leur " allié " africain : bourses, construction d'hôpitaux et d'écoles... Mais la pression du gouvernement chinois était trop forte. D'une main, la carotte - Ouagadougou pourrait bénéficier des fameuses " routes de la Soie ", ces projets d'infrastructure lancés un peu partout dans le monde par Pékin. De l'autre, le bâton - Pékin a fait comprendre qu'il ne financerait pas le G5, cette force créée par cinq pays du Sahel pour lutter contre le terrorisme, tant que le Burkina Faso " fréquenterait " les Taïwanais. Comment résister ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires