L'introduction en janvier du couvre-feu, le premier aux Pays-Bas depuis la Deuxième Guerre mondiale, a déclenché les pires émeutes dans ce pays depuis des décennies. "Nous sommes bien sûr heureux que cela soit à nouveau possible car la société aspire à plus de liberté", a déclaré Mark Rutte au cours d'une conférence de presse, ajoutant qu'il s'agissait d'une "étape très prudente".

Les terrasses pourront rouvrir entre 12H00 et 18H00 et accueillir un maximum de 50 personnes en même temps, a-t-il précisé. Les Néerlandais seront également autorisés à avoir deux invités à la maison par jour, au lieu d'un seul actuellement.

Depuis le début de la crise sanitaire l'année dernière, les Pays-Bas, qui comptent un peu plus de 17 millions d'habitants, ont enregistré plus d'1,3 million de cas de Covid-19 et la mort de plus de 16.000 personnes liée à cette maladie.

L'introduction en janvier du couvre-feu, le premier aux Pays-Bas depuis la Deuxième Guerre mondiale, a déclenché les pires émeutes dans ce pays depuis des décennies. "Nous sommes bien sûr heureux que cela soit à nouveau possible car la société aspire à plus de liberté", a déclaré Mark Rutte au cours d'une conférence de presse, ajoutant qu'il s'agissait d'une "étape très prudente".Les terrasses pourront rouvrir entre 12H00 et 18H00 et accueillir un maximum de 50 personnes en même temps, a-t-il précisé. Les Néerlandais seront également autorisés à avoir deux invités à la maison par jour, au lieu d'un seul actuellement.Depuis le début de la crise sanitaire l'année dernière, les Pays-Bas, qui comptent un peu plus de 17 millions d'habitants, ont enregistré plus d'1,3 million de cas de Covid-19 et la mort de plus de 16.000 personnes liée à cette maladie.