"Le Conseil des droits de l'Homme va tenir une session spéciale consacrée à la déterioration des droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-est vendredi", a indiqué un porte-parole du Conseil.

Cette réunion va se tenir vendredi à partir de 10h00 (HB) au Palais des Nations, siège des Nations Unies à Genève.

Pour l'organisation d'une session extraordinaire du Conseil, le soutien d'au moins un tiers des 47 membres - soit 16 membres - est nécessaire. La demande de cette session extraordinaire a été "officiellement présentée par la Palestine et les Emirats arabes unis", souligne le Conseil. Elle a été soutenue par 17 Etats-membres du Conseil: l'Angola, le Burundi, Cuba, l'Equateur, l'Egypte, l'Irak, le Kirghizistan, le Nigéria, le Pakistan, le Panama, le Qatar, l'Arabie Saoudite, le Sénégal, l'Afrique du Sud, la Tunisie, les Emirats Arabes Unis et le Vénézuela.