L'apparition d'une souche mutante du covid, jugée "hors de contrôle", a entraîné une fermeture des frontières avec plusieurs pays, à moins de deux semaines de la sortie du marché unique européen, d'où un chaos dans les ports, en particulier celui de Douvres, et des inquiétudes sur l'approvisionnement du pays en pleine semaine de Noël.
...

L'apparition d'une souche mutante du covid, jugée "hors de contrôle", a entraîné une fermeture des frontières avec plusieurs pays, à moins de deux semaines de la sortie du marché unique européen, d'où un chaos dans les ports, en particulier celui de Douvres, et des inquiétudes sur l'approvisionnement du pays en pleine semaine de Noël.Plusieurs pays dont la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne et le Canada ont en effet décidé depuis dimanche de suspendre pour plusieurs jours tous les déplacements en provenance du sol britannique, après l'apparition d'une variante du virus qui serait jusqu'à 70% plus contagieuse, même si elle ne semble pas à ce stade porteuse de "gravité accrue".Parmi les diverses mesures de restrictions prises dans l'UE, le gouvernement français a déclaré dimanche que tous les transports de passagers et de marchandises manutentionnées du Royaume-Uni vers la France seraient suspendus pendant 48 heures à partir de 23 heures GMT.Ces 48 heures permettront de faire trois choses : "clarifier les informations scientifiques [...] coordonner encore mieux au niveau européen" et aussi "trouver des solutions" pour nos ressortissants qui voudraient rentrer pour les fêtes, a expliqué le Secrétaire d'État Clément Beaune, sur l'Inter.Cette décision a provoqué le chaos à Folkestone, dans le Kent, où des files de camions ont commencé à faire marche arrière dimanche pour accéder à l'Eurotunnel. Les entreprises craignaient en effet que les camions de marchandises soient bloqués en Grande-Bretagne, ce qui provoquerait des pénuries alimentaires.Les chauffeurs ont néanmoins été priés de ne pas s'approcher de la zone. L'Eurotunnel a déclaré que l'accès à son terminal de Folkestone serait également suspendu pour le trafic passagers et fret à partir de 23 heures, ajoutant : "Les clients ayant des réservations après cette heure sont invités à NE PAS se rendre au terminal car ils ne pourront pas traverser la France."Cette fermeture tombe particulièrement mal alors que les ports anglais connaissent actuellement un trafic massif, causant parfois des retards et des bouchons sur les routes y menant, car nombre d'entreprises stockent pour se préparer à la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen le soir du 31 décembre.Il ne s'agit que de 48h, mais l'interdiction du fret britannique aura un "effet dévastateur" sur l'approvisionnement en denrées alimentaires et autres biens de consommation de la Grande-Bretagne, ont averti les représentants de l'industrie. Le directeur général de la Food and Drink Federation, Ian Wright, a notamment affirmé que cette décision "pourrait potentiellement perturber sérieusement l'approvisionnement en produits frais de Noël au Royaume-Uni ".Bien qu'il n'y ait pas d'interdiction dans l'autre sens, pour l'instant, beaucoup de camions qui traversent la Manche chaque jour à travers le tunnel ou via le port viennent s'approvisionner, via des collectes régulières de denrées périssables, dans les grands centres de distribution du nord de la France et de la Belgique. Ils récupèrent notamment des légumes d'hiver, comme le chou-fleur, ou les choux de Bruxelles."Nous avons vu ces derniers jours les files d'attente des deux côtés de la Manche en raison du stockage du Brexit et de la ruée de Noël. Et maintenant, la fermeture des frontières va tout bouleverser, y compris l'acheminement de denrées périssables" déplore Rod McKenzie, directeur des politiques de la Road Haulage Association (NDLS : association professionnelle au Royaume-Uni dédiée uniquement au transport routier). " Nous dépendons des détroits courts [comme Calais] pour nos approvisionnements quotidiens. Il s'agit de tout : des pièces d'usines, des légumes frais et surgelés, et de toutes les livraisons de Noël ".Seul l'acheminement des fournitures médicales et autres biens essentiels, y compris le vaccin Pfizer Covid, est maintenu. Il existe également des plans d'urgence pour utiliser huit autres ports mis en place pour l'approvisionnement en fournitures médicales critiques en cas de congestion causée par le Brexit.Le Premier ministre britannique Boris Johnson tient une réunion de crise COBRA (Cabinet Office Briefing Room A) ce lundi matin, dans le but d'évoquer "les questions de transport international, et en particulier les flux de marchandises depuis ou à destination de la Grande-Bretagne", a indiqué le porte-parole de son cabinet dimanche soir. Les responsables de l'Union européenne se réunissent également aujourd'hui. Il s'agit d'une concertation qui débouchera sur un avis concernant la nouvelle variante du coronavirus découverte au Royaume-Uni au cours de week-end, a précisé Mme Verlinden. En fonction de cet avis, le gouvernement fédéral belge communiquera sur une possible prolongation de l'interdiction de voyage depuis et vers le Royaume-Uni.Avec AFP