Le juppéiste Édouard Philippe, 46 ans, a été nommé Premier ministre lundi après-midi. Cette annonce représente une première étape de la "recomposition politique" souhaitée par le président Emmanuel Macron.

À moins d'un mois des élections législatives (11 et 18 juin), cette nomination sonne comme un défi lancé aux Républicains dont le candidat, François Fillon, a été éliminé dès le premier tour de la présidentielle.

Parmi les responsables LR, d'autres noms circulent pour intégrer le gouvernement, notamment celui de Bruno Le Maire. Le maire PS de Lyon Gérard Collomb et l'eurodéputée centriste Sylvie Goulard font partie des personnalités pressenties pour entrer au gouvernement.

Le juppéiste Édouard Philippe, 46 ans, a été nommé Premier ministre lundi après-midi. Cette annonce représente une première étape de la "recomposition politique" souhaitée par le président Emmanuel Macron. À moins d'un mois des élections législatives (11 et 18 juin), cette nomination sonne comme un défi lancé aux Républicains dont le candidat, François Fillon, a été éliminé dès le premier tour de la présidentielle. Parmi les responsables LR, d'autres noms circulent pour intégrer le gouvernement, notamment celui de Bruno Le Maire. Le maire PS de Lyon Gérard Collomb et l'eurodéputée centriste Sylvie Goulard font partie des personnalités pressenties pour entrer au gouvernement.