Bahreïn et les Emirats arabes unis ont soutenu la requête de l'Arabie saoudite, également approuvée par Djibouti, qui occupe la présidence tournante de l'organisation panarabe basée au Caire, selon un document interne transmis à l'AFP par des diplomates.

AFP

Bahreïn et les Emirats arabes unis ont soutenu la requête de l'Arabie saoudite, également approuvée par Djibouti, qui occupe la présidence tournante de l'organisation panarabe basée au Caire, selon un document interne transmis à l'AFP par des diplomates.AFP