"L'Histoire de la révolution égyptienne doit encore s'écrire", estime Costantino Paonessa, islamologue et chargé de recherche FNRS à l'UCL. Pour l'heure, la population de ce pays du Moyen-Orient est réduite au silence, ses espoirs d'émancipation tués dans l'oeuf. Le mouvement révolutionnaire de la place Tahir de 2011 a été étouffé par la contre-révolution organisée par les ex- Moubarak, qui ont installé, en 2013, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, au pouvoir.
...