Le document présenté vise une décision de la justice du Wisconsin qui aurait selon l'équipe de campagne de Donald Trump "permis le vote illégal de 50.000 absents".

Tous les Etats américains ont certifié leurs résultats électoraux consacrant la victoire du président élu Joe Biden, et certains Républicains ont aussi reconnu la victoire du démocrate après des semaines de fausses allégations de la part de Donald Trump sur une prétendue fraude électorale à grande échelle.

Avec cette nouvelle poursuite judiciaire, la campagne de Donald Trump cherche à faire annuler la victoire de Joe Biden dans l'Etat du Wisconsin, bien qu'une victoire dans cet Etat ne permettrait pas de changer le résultat global de l'élection présidentielle.

Il s'agit de la seconde poursuite constitutionnelle par l'équipe de Trump après une autre pétition déposée en Pennsylvanie le 20 décembre. L'équipe a aussi ouvert des douzaines d'autres poursuites judiciaires dans l'espoir de renverser le résultat électoral, mais presque toutes ont été rejetées.

Le 6 janvier sera déterminant, quand le congrès certifiera les résultats du collège électoral par Etat.

Le document présenté vise une décision de la justice du Wisconsin qui aurait selon l'équipe de campagne de Donald Trump "permis le vote illégal de 50.000 absents". Tous les Etats américains ont certifié leurs résultats électoraux consacrant la victoire du président élu Joe Biden, et certains Républicains ont aussi reconnu la victoire du démocrate après des semaines de fausses allégations de la part de Donald Trump sur une prétendue fraude électorale à grande échelle. Avec cette nouvelle poursuite judiciaire, la campagne de Donald Trump cherche à faire annuler la victoire de Joe Biden dans l'Etat du Wisconsin, bien qu'une victoire dans cet Etat ne permettrait pas de changer le résultat global de l'élection présidentielle. Il s'agit de la seconde poursuite constitutionnelle par l'équipe de Trump après une autre pétition déposée en Pennsylvanie le 20 décembre. L'équipe a aussi ouvert des douzaines d'autres poursuites judiciaires dans l'espoir de renverser le résultat électoral, mais presque toutes ont été rejetées. Le 6 janvier sera déterminant, quand le congrès certifiera les résultats du collège électoral par Etat.