Au total, 2.972 personnes sont décédées sur les 308.705 cas détectés en Russie depuis le début de l'épidémie. La situation semble toutefois se stabiliser, selon les autorités, qui pour la première fois font état d'une baisse du nombre de malades (-633), avec 220.341 patients contre 220.974 la veille. Au total, le nombre de personnes considérées comme guéries s'établit à 85.392. Avec 8.764 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, la Russie enregistre son plus faible total quotidien depuis le début du mois de mai.

Les autorités russes soulignent depuis plusieurs jours que la décrue s'amorce sur le front du coronavirus dans le pays. Le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, lui-même de retour aux manettes après trois semaines de convalescence dues au virus, avait annoncé lundi que la Russie avait "stoppé la croissance" des infections.

Avec 308.705 malades, la Russie reste le deuxième pays au monde en nombre de contaminations, derrière les Etats-Unis et devant le Brésil, où la pandémie est en forte progression.

Des critiques mettent toutefois en doute la réalité du taux de mortalité, faible comparé à l'Europe occidentale ou aux Etats-Unis, accusant la Russie de sous-évaluer le nombre des morts. Les autorités ont rejeté ces accusations, précisant ne recenser que les décès dont la cause première est le coronavirus, quand d'autres pays englobent dans ce bilan la quasi totalité des morts de patients testés positifs.

Au total, 2.972 personnes sont décédées sur les 308.705 cas détectés en Russie depuis le début de l'épidémie. La situation semble toutefois se stabiliser, selon les autorités, qui pour la première fois font état d'une baisse du nombre de malades (-633), avec 220.341 patients contre 220.974 la veille. Au total, le nombre de personnes considérées comme guéries s'établit à 85.392. Avec 8.764 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, la Russie enregistre son plus faible total quotidien depuis le début du mois de mai. Les autorités russes soulignent depuis plusieurs jours que la décrue s'amorce sur le front du coronavirus dans le pays. Le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, lui-même de retour aux manettes après trois semaines de convalescence dues au virus, avait annoncé lundi que la Russie avait "stoppé la croissance" des infections.Avec 308.705 malades, la Russie reste le deuxième pays au monde en nombre de contaminations, derrière les Etats-Unis et devant le Brésil, où la pandémie est en forte progression.Des critiques mettent toutefois en doute la réalité du taux de mortalité, faible comparé à l'Europe occidentale ou aux Etats-Unis, accusant la Russie de sous-évaluer le nombre des morts. Les autorités ont rejeté ces accusations, précisant ne recenser que les décès dont la cause première est le coronavirus, quand d'autres pays englobent dans ce bilan la quasi totalité des morts de patients testés positifs.