Le nombre total de cas confirmés depuis le début de l'épidémie s'élève samedi à 3.242.073, selon cette université basée à Baltimore (est) et dont les bilans font référence. Le nombre de décès s'élève quant à lui à 134.729, soit 760 de plus que vendredi.

Le nombre quotidien de nouvelles infections a dépassé les 60.000 pour la cinquième journée d'affilée aux Etats-Unis où, de l'aveu même des autorités sanitaires, l'épidémie est hors de contrôle dans plusieurs Etats.

Pour la première fois, le président Donald Trump a porté un masque publiquement samedi, à l'occasion d'une visite dans un hôpital militaire près de Washington. M. Trump, qui minimise la gravité de la pandémie, était jusqu'à présent rétif à cette mesure de prévention, à l'instar d'un grand nombre de ses partisans.

Les deux tiers des Américains désapprouvent désormais la gestion de la pandémie par M. Trump, selon un sondage ABC publié vendredi, contre une moitié en avril. Les sondages pour l'élection du 3 novembre donnent neuf points d'avance en moyenne à son adversaire, le démocrate Joe Biden.

Bond record en Inde

Selon le dernier bulletin du ministère de la Santé indien, le géant asiatique compte un total de 849.553 contaminations avérées au coronavirus et 22.674 morts, dont 551 décès depuis samedi 8h00. Une note positive tout de même: le taux de guérison a atteint près de 63%. Plus de 500.000 patients qui ont contracté le Covid-19 sont guéris.

L'infection virale s'est propagée de plus belle en Inde le mois dernier, alors que le confinement a été assoupli et que le travail a repris dans les usines, commerces et bureaux. Les 100.000 derniers nouveaux cas ont été rapportés en quatre jours.

Le ministre des Affaires extérieures Subrahmanyam Jaishankar a toutefois défendu la stratégie de l'Inde pour lutter la pandémie, en réponse aux critiques adressées au gouvernement. "Dans notre cas, en reconnaissant nos capacités et nos limites, nous avons choisi de nous appuyer très largement sur la distanciation sociale. (...) Nous avons confiné très tôt, nous avons très rapidement restreint les voyages et le résultat est que, trois mois plus tard (...) si la charge de travail est importante aujourd'hui, elle ne l'est pas proportionnellement à la population."

L'Inde, avec ses 1,3 milliard d'habitants, représente environ 12% des cas de Covid-19 dans le monde, un taux qui devrait augmenter. Cela fait du pays le troisième le plus touché par la pandémie, après les Etats-Unis et le Brésil, en termes de nombre de contaminations.

Le nombre total de cas confirmés depuis le début de l'épidémie s'élève samedi à 3.242.073, selon cette université basée à Baltimore (est) et dont les bilans font référence. Le nombre de décès s'élève quant à lui à 134.729, soit 760 de plus que vendredi.Le nombre quotidien de nouvelles infections a dépassé les 60.000 pour la cinquième journée d'affilée aux Etats-Unis où, de l'aveu même des autorités sanitaires, l'épidémie est hors de contrôle dans plusieurs Etats.Pour la première fois, le président Donald Trump a porté un masque publiquement samedi, à l'occasion d'une visite dans un hôpital militaire près de Washington. M. Trump, qui minimise la gravité de la pandémie, était jusqu'à présent rétif à cette mesure de prévention, à l'instar d'un grand nombre de ses partisans.Les deux tiers des Américains désapprouvent désormais la gestion de la pandémie par M. Trump, selon un sondage ABC publié vendredi, contre une moitié en avril. Les sondages pour l'élection du 3 novembre donnent neuf points d'avance en moyenne à son adversaire, le démocrate Joe Biden.Selon le dernier bulletin du ministère de la Santé indien, le géant asiatique compte un total de 849.553 contaminations avérées au coronavirus et 22.674 morts, dont 551 décès depuis samedi 8h00. Une note positive tout de même: le taux de guérison a atteint près de 63%. Plus de 500.000 patients qui ont contracté le Covid-19 sont guéris. L'infection virale s'est propagée de plus belle en Inde le mois dernier, alors que le confinement a été assoupli et que le travail a repris dans les usines, commerces et bureaux. Les 100.000 derniers nouveaux cas ont été rapportés en quatre jours. Le ministre des Affaires extérieures Subrahmanyam Jaishankar a toutefois défendu la stratégie de l'Inde pour lutter la pandémie, en réponse aux critiques adressées au gouvernement. "Dans notre cas, en reconnaissant nos capacités et nos limites, nous avons choisi de nous appuyer très largement sur la distanciation sociale. (...) Nous avons confiné très tôt, nous avons très rapidement restreint les voyages et le résultat est que, trois mois plus tard (...) si la charge de travail est importante aujourd'hui, elle ne l'est pas proportionnellement à la population." L'Inde, avec ses 1,3 milliard d'habitants, représente environ 12% des cas de Covid-19 dans le monde, un taux qui devrait augmenter. Cela fait du pays le troisième le plus touché par la pandémie, après les Etats-Unis et le Brésil, en termes de nombre de contaminations.