Le Premier ministre est à Göteborg en vue du sommet social qui réunira vendredi les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 Etats membres - seule la chancelière allemande Angela Merkel sera absente - autour des thématiques sociales.

Charles Michel est arrivé jeudi après-midi dans cette ville industrielle du sud-ouest de la Suède. Il a participé à une rencontre centrée sur la coopération entre universités et entreprises, sur la digitalisation de l'économie et sur le programme Erasmus, avec un échange prévu avec des étudiants belges en Erasmus à Göteborg.

"Nous avons eu des échanges avec les étudiants sur leur expérience à propos de leur séjour", a relaté le Premier ministre, qui est lui-même parti en séjour d'échange durant ses études. "C'est marrant de voir qu'à 20 ans d'intervalle, nous avons plus ou moins le même ressenti."

Le programme Erasmus, qui fête cette année ses trente ans, permet à des étudiants d'aller passer un semestre ou une année dans une autre université européenne.

Charles Michel plaidera vendredi lors du sommet pour que le programme se voie donner "un coup d'accélérateur", pour permettre à plus de jeunes Européens de se confronter à d'autres cultures et habitudes.

Le Premier ministre a également eu des contacts avec des responsables du constructeur automobile suédois Volvo et du constructeur de camions Volvo Trucks, tous deux présents en Belgique. Il a eu l'occasion de tester un bus entièrement électrique lors d'une brève balade.

Le Premier ministre est à Göteborg en vue du sommet social qui réunira vendredi les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 Etats membres - seule la chancelière allemande Angela Merkel sera absente - autour des thématiques sociales. Charles Michel est arrivé jeudi après-midi dans cette ville industrielle du sud-ouest de la Suède. Il a participé à une rencontre centrée sur la coopération entre universités et entreprises, sur la digitalisation de l'économie et sur le programme Erasmus, avec un échange prévu avec des étudiants belges en Erasmus à Göteborg. "Nous avons eu des échanges avec les étudiants sur leur expérience à propos de leur séjour", a relaté le Premier ministre, qui est lui-même parti en séjour d'échange durant ses études. "C'est marrant de voir qu'à 20 ans d'intervalle, nous avons plus ou moins le même ressenti." Le programme Erasmus, qui fête cette année ses trente ans, permet à des étudiants d'aller passer un semestre ou une année dans une autre université européenne. Charles Michel plaidera vendredi lors du sommet pour que le programme se voie donner "un coup d'accélérateur", pour permettre à plus de jeunes Européens de se confronter à d'autres cultures et habitudes. Le Premier ministre a également eu des contacts avec des responsables du constructeur automobile suédois Volvo et du constructeur de camions Volvo Trucks, tous deux présents en Belgique. Il a eu l'occasion de tester un bus entièrement électrique lors d'une brève balade.