- La Louisiane -

© getty

Cette acquisition met fin au rêve napoléonien d'un grand empire en Amérique. Le 30 avril 1803, les Français, en difficultés financières, cèdent la Louisiane, un immense territoire de 2,1 millions de km² aux Etats-Unis, pour 15 millions de dollars de l'époque.

© Wikipedia

La "Grande Louisiane" s'étend le long de la vallée du fleuve Mississippi jusqu'aux Rocheuses (sauf le Texas), du port de La Nouvelle-Orléans au sud jusqu'à la frontière canadienne au nord, couvrant tout ou une partie d'une quinzaine d'Etats américains actuels. Les Etats-Unis doublent alors de superficie.

La Louisiane actuelle © getty

- La Floride -

© getty

Les Espagnols cèdent l'est de la Floride aux Etats-Unis sous le traité d'Adams-Onis, en partie faute d'avoir pu y attirer plus d'habitants dans cette chaude péninsule, infestée de moustiques. Le territoire devient un Etat américain en 1845.

© getty

- L'Alaska -

© getty

Le 30 mars 1867, les Etats-Unis - déjà friands de conquêtes polaires - achètent l'Alaska, un vaste territoire à cheval sur le cercle polaire arctique, à l'Empire Russe, pour 7,2 millions de dollars de l'époque. L'Alaska devient le 49e Etat des Etats-Unis d'Amérique en 1959.

© getty

- Les Philippines -

© getty

Pour 20 million de dollars, l'Espagne cède les Philippines - colonie depuis le XVIe siècle - Guam et le Porto Rico, aux Etats-Unis aux termes du Traité de Paris de 1898 qui met fin à la guerre entre les deux pays et donne à Cuba son indépendance. Les Philippines obtiennent finalement leur indépendance en 1946. Guam a un statut de territoire non incorporé et organisé des Etats-Unis, comme Porto Rico.

© getty

- Iles Vierges Américaines -

© getty

Avant le Groenland.... Les Etats-Unis ont déjà acheté un territoire à la couronne danoise. En 1917, sous l'impulsion du président Woodrow Wilson, le pays acquiert un territoire à l'est de Porto Rico, les Iles Vierges Américaines, pour 25 millions dollars. L'île, dont les habitants ont la nationalité américaine, est réputée pour être un paradis fiscal, sur la liste noire de l'Union européenne.

© getty
© getty