"Nous avons atteint les 70% de vaccination. C'est l'objectif national et nous l'avons atteint avant l'heure (...). Cela signifie que nous pouvons revenir à la vie telle que nous la connaissons", a déclaré Andrew Cuomo, en annonçant que toutes les restrictions imposées par l'Etat sur les activités commerciales ou la vie sociale étaient levées.

New York est le premier grand Etat américain à annoncer avoir franchi ce seuil, que le président Joe Biden s'est fixé pour objectif d'avoir atteint d'ici la fête nationale américaine du 4 juillet.

L'Etat de près de 20 millions d'habitants fut à l'épicentre de l'épidémie au printemps 2020, avec plus de 42.000 morts dont 33.000 à New York même. La ville et l'ensemble de l'Etat furent longtemps d'une prudence extrême face au virus, ne levant les restrictions que très progressivement. "Les New-Yorkais ont toujours été coriaces, mais l'année passée a prouvé jusqu'à quel point", a ajouté l'élu démocrate, en félicitant les habitants.

Pour fêter l'évènement, plusieurs bâtiments et lieux emblématiques de l'Etat seront illuminés dès ce mardi soir en bleu et or, comme l'Empire State Building ou les chutes du Niagara, avec feux d'artifice dans le port de New York et au-dessus des chutes. La veille, le maire de New York, Bill de Blasio, avait déjà annoncé une autre forme de célébration, avec un grand défilé pour honorer les travailleurs essentiels le 7 juillet à Broadway.

Certains petits Etats atteignent déjà des taux de vaccination plus élevés, à commencer par le Vermont (nord-est): son gouverneur, Phil Scott, a annoncé lundi qu'il avait atteint le taux de 80% d'adultes vaccinés, et proclamé lui aussi la levée des restrictions à compter de ce mardi.

"Nous avons atteint les 70% de vaccination. C'est l'objectif national et nous l'avons atteint avant l'heure (...). Cela signifie que nous pouvons revenir à la vie telle que nous la connaissons", a déclaré Andrew Cuomo, en annonçant que toutes les restrictions imposées par l'Etat sur les activités commerciales ou la vie sociale étaient levées.New York est le premier grand Etat américain à annoncer avoir franchi ce seuil, que le président Joe Biden s'est fixé pour objectif d'avoir atteint d'ici la fête nationale américaine du 4 juillet.L'Etat de près de 20 millions d'habitants fut à l'épicentre de l'épidémie au printemps 2020, avec plus de 42.000 morts dont 33.000 à New York même. La ville et l'ensemble de l'Etat furent longtemps d'une prudence extrême face au virus, ne levant les restrictions que très progressivement. "Les New-Yorkais ont toujours été coriaces, mais l'année passée a prouvé jusqu'à quel point", a ajouté l'élu démocrate, en félicitant les habitants. Pour fêter l'évènement, plusieurs bâtiments et lieux emblématiques de l'Etat seront illuminés dès ce mardi soir en bleu et or, comme l'Empire State Building ou les chutes du Niagara, avec feux d'artifice dans le port de New York et au-dessus des chutes. La veille, le maire de New York, Bill de Blasio, avait déjà annoncé une autre forme de célébration, avec un grand défilé pour honorer les travailleurs essentiels le 7 juillet à Broadway. Certains petits Etats atteignent déjà des taux de vaccination plus élevés, à commencer par le Vermont (nord-est): son gouverneur, Phil Scott, a annoncé lundi qu'il avait atteint le taux de 80% d'adultes vaccinés, et proclamé lui aussi la levée des restrictions à compter de ce mardi.