La civilisation maya, mystérieusement disparue avant l'arrivée des Espagnols, continue de fasciner les historiens et archéologues. Un trésor architectural vient aujourd'hui de refaire surface, de quoi combler, peut-être, quelques trous dans l'Histoire de cette civilisation précolombienne.

Des archéologues ont en effet découvert les vestiges d'un vaste palais maya, vieux de plus de 1000 ans, à environ 160 km à l'ouest du point touristique de Cancún. Le bâtiment, situé dans la zone archéologique de Kuluba (Yucatan), mesure 55 mètres de long, 15 mètres de large et au moins 6 mètres de haut.

., Mauricio Marat. INAH.
. © Mauricio Marat. INAH.

Traces d'une civilisation alors en déclin

Si les fouilles sont encore en cours pour tenter d'excaver ses murs, les archéologues ont réussi à collecter de premières informations sur l'édifice, explique Géo.fr. D'après l'Institut national d'Anthropologie et d'Histoire du Mexique, le palais aurait compté au moins six chambres ainsi que des escaliers.

L'analyse des matériaux et de la structure indique que le palais pourrait avoir été habité durant deux époques de civilisation maya - durant la période du Classique tardif (entre 600 et 900 après J.-C), et fin de la période classique (entre 850 et 1050 après J.-C).

Tout laisse à penser que ces ruines font partie de Chichén Itzá, l'une des cités les plus importantes de la région. "Nous avons trouvé des preuves d'une architecture et de céramiques similaires à celles de Chichén, de l'obsidienne de sources similaires à celle de Chichén ainsi qu'une technique de peinture murale très similaire à celle utilisée à Chichén Itzá", explique Alfredo Barrera Rubio, archéologue qui a dirigé les recherches sur place.

À savoir que la civilisation maya a connu un rapide déclin entre 800 après J.-C et 1000 après J.-C. De nombreux scientifiques ont tenté de percer le mystère de cette disparition. Il pourrait tant s'agir de la conséquence de la guerre, du climat, des maladies et de la politique.

Architecture méconnue

"Nous connaissons très peu les caractéristiques architecturales de cette région, le nord-est du Yucatán", a déclaré Alfredo Barrera Rubio. Cette découverte s'avère donc une bonne opportunité d'en apprendre davantage sur les traditions architecturales de l'époque.

Au vu de l'importance de cette découverte, les spécialistes envisagent de reboiser la zone - rasée au cours des précédentes fouilles - afin de protéger les ruines d'éventuels dommages causés par le climat.

La civilisation maya, mystérieusement disparue avant l'arrivée des Espagnols, continue de fasciner les historiens et archéologues. Un trésor architectural vient aujourd'hui de refaire surface, de quoi combler, peut-être, quelques trous dans l'Histoire de cette civilisation précolombienne. Des archéologues ont en effet découvert les vestiges d'un vaste palais maya, vieux de plus de 1000 ans, à environ 160 km à l'ouest du point touristique de Cancún. Le bâtiment, situé dans la zone archéologique de Kuluba (Yucatan), mesure 55 mètres de long, 15 mètres de large et au moins 6 mètres de haut. Si les fouilles sont encore en cours pour tenter d'excaver ses murs, les archéologues ont réussi à collecter de premières informations sur l'édifice, explique Géo.fr. D'après l'Institut national d'Anthropologie et d'Histoire du Mexique, le palais aurait compté au moins six chambres ainsi que des escaliers.L'analyse des matériaux et de la structure indique que le palais pourrait avoir été habité durant deux époques de civilisation maya - durant la période du Classique tardif (entre 600 et 900 après J.-C), et fin de la période classique (entre 850 et 1050 après J.-C). Tout laisse à penser que ces ruines font partie de Chichén Itzá, l'une des cités les plus importantes de la région. "Nous avons trouvé des preuves d'une architecture et de céramiques similaires à celles de Chichén, de l'obsidienne de sources similaires à celle de Chichén ainsi qu'une technique de peinture murale très similaire à celle utilisée à Chichén Itzá", explique Alfredo Barrera Rubio, archéologue qui a dirigé les recherches sur place. À savoir que la civilisation maya a connu un rapide déclin entre 800 après J.-C et 1000 après J.-C. De nombreux scientifiques ont tenté de percer le mystère de cette disparition. Il pourrait tant s'agir de la conséquence de la guerre, du climat, des maladies et de la politique."Nous connaissons très peu les caractéristiques architecturales de cette région, le nord-est du Yucatán", a déclaré Alfredo Barrera Rubio. Cette découverte s'avère donc une bonne opportunité d'en apprendre davantage sur les traditions architecturales de l'époque.Au vu de l'importance de cette découverte, les spécialistes envisagent de reboiser la zone - rasée au cours des précédentes fouilles - afin de protéger les ruines d'éventuels dommages causés par le climat.