En dépit de l'appel du Premier ministre Alexander De Croo en faveur d'une approche coordonnée de la menace sanitaire, plusieurs états-membres de l'Union européenne font cavalier seul : ainsi l'Italie, la Grèce, l'Irlande et le Portugal soumettent les voyageurs vaccinés à un test alors que l'Autriche exige soit une dose supplémentaire du vaccin, soit un test négatif. En dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni et la Suisse ont également durci l'accès à leur territoire.

En dépit de l'appel du Premier ministre Alexander De Croo en faveur d'une approche coordonnée de la menace sanitaire, plusieurs états-membres de l'Union européenne font cavalier seul : ainsi l'Italie, la Grèce, l'Irlande et le Portugal soumettent les voyageurs vaccinés à un test alors que l'Autriche exige soit une dose supplémentaire du vaccin, soit un test négatif. En dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni et la Suisse ont également durci l'accès à leur territoire.