Ce lundi également, les Affaires étrangères vont d'ailleurs mettre en ligne des conseils de voyage simplifiés pour indiquer quels pays sont "ouverts" à l'arrivée de nos habitants. Attention toutefois: tous les États européens ne sont pas aussi pressés, et la situation va encore évoluer.

En effet, si la Belgique met de son côté le feu au vert pour les autres pays européens, il n'en est pas forcément de même dans l'autre sens. Certains maintiennent un accès limité à certains pays (en général, la Belgique ne fait pas partie des privilégiés), d'autres imposent encore des conditions pour pouvoir entrer sur leur territoire, comme un test de dépistage ou le respect d'une période de quarantaine une fois sur place.

Les conseils de voyage simplifiés promis vendredi par le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin visent à rendre le tout vérifiable en un coup d'oeil. Ils seront mis à jour en continu. Car si l'Europe a tenté d'harmoniser les levées des restrictions aux frontières internes en recommandant la date du 15 juin, la mesure n'est que partiellement suivie à travers l'UE.

L'outil interactif mis en ligne sur le site de l'Union européenne Re-open EU est très pratique pour connaître la réglementation en vigueur dans son pays de destination. Le site vise surtout à soutenir la relance du tourisme et le rétablissement de la liberté de circulation dans le cadre du déconfinement qui se poursuit à des rythmes variables dans les différents pays membres de l'UE.

Certains ouvriront leurs frontières aux touristes plus tard durant la semaine (comme l'Autriche, qui l'annonce pour mardi), ou au début de l'été, voire ne l'envisagent pas du tout de manière généralisée dans l'immédiat (Danemark, Norvège, Hongrie, entre autres). L'Espagne va avancer au 21 juin le rétablissement de la libre circulation avec tous les pays de l'UE, sauf à la frontière terrestre avec le Portugal où les contrôles seront levés le 1er juillet, a annoncé dimanche le chef du gouvernement Pedro Sanchez. Les voyages non-essentiels hors-UE et Schengen restent encore interdits.

Ce lundi également, les Affaires étrangères vont d'ailleurs mettre en ligne des conseils de voyage simplifiés pour indiquer quels pays sont "ouverts" à l'arrivée de nos habitants. Attention toutefois: tous les États européens ne sont pas aussi pressés, et la situation va encore évoluer. En effet, si la Belgique met de son côté le feu au vert pour les autres pays européens, il n'en est pas forcément de même dans l'autre sens. Certains maintiennent un accès limité à certains pays (en général, la Belgique ne fait pas partie des privilégiés), d'autres imposent encore des conditions pour pouvoir entrer sur leur territoire, comme un test de dépistage ou le respect d'une période de quarantaine une fois sur place. Les conseils de voyage simplifiés promis vendredi par le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin visent à rendre le tout vérifiable en un coup d'oeil. Ils seront mis à jour en continu. Car si l'Europe a tenté d'harmoniser les levées des restrictions aux frontières internes en recommandant la date du 15 juin, la mesure n'est que partiellement suivie à travers l'UE.L'outil interactif mis en ligne sur le site de l'Union européenne Re-open EU est très pratique pour connaître la réglementation en vigueur dans son pays de destination. Le site vise surtout à soutenir la relance du tourisme et le rétablissement de la liberté de circulation dans le cadre du déconfinement qui se poursuit à des rythmes variables dans les différents pays membres de l'UE. Certains ouvriront leurs frontières aux touristes plus tard durant la semaine (comme l'Autriche, qui l'annonce pour mardi), ou au début de l'été, voire ne l'envisagent pas du tout de manière généralisée dans l'immédiat (Danemark, Norvège, Hongrie, entre autres). L'Espagne va avancer au 21 juin le rétablissement de la libre circulation avec tous les pays de l'UE, sauf à la frontière terrestre avec le Portugal où les contrôles seront levés le 1er juillet, a annoncé dimanche le chef du gouvernement Pedro Sanchez. Les voyages non-essentiels hors-UE et Schengen restent encore interdits.