Luciana Lamorgese, sans étiquette politique, aura la lourde tâche de reprendre les matières migratoires au sein du nouveau gouvernement italien mis sur pied après un mois de crise politique inédite. Elle succède au leader d'extrême-droite Matteo Salvini au poste de ministre de l'Intérieur italien dans le nouveau gouvernement de coalition pro-européen de gauche dirigé par Giuseppe Conte.
...

Luciana Lamorgese, sans étiquette politique, aura la lourde tâche de reprendre les matières migratoires au sein du nouveau gouvernement italien mis sur pied après un mois de crise politique inédite. Elle succède au leader d'extrême-droite Matteo Salvini au poste de ministre de l'Intérieur italien dans le nouveau gouvernement de coalition pro-européen de gauche dirigé par Giuseppe Conte. Cette avocate de 66 ans, ex-préfète de Milan, a une longue carrière administrative de 38 ans au ministère de l'Intérieur. Elle connaît bien les questions de sécurité au plus haut niveau ayant été pendant près de cinq ans cheffe de cabinet du ministre de l'Intérieur Angelino Alfano (droite) et de Marco Minniti (centre gauche). Ces dernières années, Luciana Lamorgese était chargée de la planification des centres d'accueil des réfugiés et des migrants dans le nord de l'Italie et est connue pour promouvoir des événements et des politiques d'intégration, retrace The Guardian. Sa nomination devrait de ce fait marquer une rupture avec l'époque de politique migratoire dure de Salvini. Ses mesures en matière d'immigration comprenaient la fermeture des ports italiens aux navires de sauvetage des ONG et l'abolition des protections essentielles pour les demandeurs d'asile.Ces derniers mois, une partie du Mouvement Cinq Etoiles a soutenu la politique des "ports fermés" prônée par Salvini et la guerre de ce dernier contre les ONG qui secourent en mer les migrants. Pour l'heure, le M5S semble prêt à faire des concessions mais il n'entend pas remettre totalement en cause la politique répressive et populaire de Salvini. A l'inverse, le Parti démocrate a demandé le rétablissement d'une politique migratoire "humaine" et compte sur Lamorgese pour reprendre le dialogue avec l'Europe. Graziano Delrio, le leader du PD à la chambre basse, a déclaré mercredi qu'une nouvelle loi sur l'immigration a été incluse dans l'agenda politique du nouveau gouvernement. Mardi, les membres du M5S ont massivement soutenu une coalition avec le PD lors d'un vote en ligne, donnant ainsi leur soutien final à un accord entre ennemis traditionnels. Le nouveau gouvernement devrait prêter serment ce jeudi.