"Nous ne pouvons pas encore promettre un monde sans emballages. Mais nous optons pour une réduction maximale et nous allons faire en sorte qu'à terme, tous les emballages à usage unique dans nos magasins soit recyclables, biodégradables ou compostables", promet son CEO, Dominique Michel, cité dans un communiqué.

Concrètement, en décembre, tous les supermarchés supprimeront les sachets pour fruits et légumes à usage unique, au profit de sacs réutilisables en coton, en papier, biobasés ou compostables. Cela permettra une économie de 600 millions de sachets ou de 2.500 tonnes de plastique par an.

En outre, dès 2020, les supermarchés n'apposeront plus d'autocollants directement sur les fruits et légumes de marque propre, à moins qu'ils ne soient compostables, ce qui représente une économie de 120 tonnes de plastique par an.

Dès l'année prochaine également, les chaînes de restaurants cesseront d'utiliser des gobelets en plastique à usage unique dans leurs restaurants et les remplaceront par des gobelets en carton.

Comeos rappelle que la directive européenne sur les plastiques à usage unique entrera en vigueur à l'été 2021 et mettra fin à l'utilisation et la vente d'assiettes, de couverts et de pailles en plastique à usage unique.

Par ailleurs, le sac poubelle bleu (PMC) élargi à tous les emballages en plastique sera disponible dans toute la Belgique d'ici 2021. "Tous les emballages en plastique des produits que vous achetez dans nos magasins peuvent alors être mis dans le nouveau sac bleu. Ce sont par conséquent huit kilos par habitant par année de plastiques en plus qui seront collectés sélectivement et qui n'aboutiront donc plus dans le sac des déchets résiduels et dans les incinérateurs", indique encore Comeos.