Plusieurs régions de l'extrême nord de la planète ont connu des événements météorologiques extrêmes au cours des deux derniers mois. Ces zones, habituellement froides, ont connu des températures record, causées en grande partie par le changement climatique. Si l'on s'en tient à science basée sur l'absorption de la chaleur par l'atmosphère, "il n'y a aucune raison d'imaginer que l'Arctique va commencer à se refroidir à nouveau", déclare Brian Brettschneider, climatologue (University of Alaska Fairbanks), au Time. "L'air froid doit venir de quelque part, il n'apparaît pas comme par magie, et cela doit être pris en compte dans tout le bilan énergétique de la Terre."
...