Le mois d'octobre 2021 a été le troisième mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré après ceux de 2015 et 2019, ressort-il lundi du bulletin mensuel du Service Copernicus pour le changement climatique créé par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme pour le compte de la Commission européenne.

En octobre, les températures de surface au niveau mondial ont été supérieures de 0,42 degrés Celsius par rapport à la moyenne 1991-2020. Le nord du Canada et de la Russie ainsi que l'est de l'Antarctique ont connu des conditions beaucoup plus chaudes que la moyenne. À l'inverse, les températures en Afrique australe, dans le sud de l'Australie et l'ouest de l'Antarctique ont été plus froides que la moyenne.

Particulièrement dans le nord

Au niveau Européen, octobre 2021 a également été un peu plus chaud que la moyenne, particulièrement dans le nord et le sud-ouest du continent. Dans le sud et le sud-est de l'Europe, les conditions ont en revanche été plus froides. Durant ce même mois, le temps a aussi été plus sec dans la majorité des pays d'Europe centrale et de l'est. Contrairement aux pays du nord et du nord-ouest qui ont connu un temps plus humide.

Copernicus indique aussi qu'en octobre 2021, l'étendue de glace de mer dans l'arctique était de 7% inférieure à la moyenne, ce qui le place au 9e rang des plus basses valeurs enregistrées par les données satellitaires depuis 43 ans, bien au-dessus cependant de la très faible étendue d'octobre 2020.

Le mois d'octobre 2021 a été le troisième mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré après ceux de 2015 et 2019, ressort-il lundi du bulletin mensuel du Service Copernicus pour le changement climatique créé par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme pour le compte de la Commission européenne. En octobre, les températures de surface au niveau mondial ont été supérieures de 0,42 degrés Celsius par rapport à la moyenne 1991-2020. Le nord du Canada et de la Russie ainsi que l'est de l'Antarctique ont connu des conditions beaucoup plus chaudes que la moyenne. À l'inverse, les températures en Afrique australe, dans le sud de l'Australie et l'ouest de l'Antarctique ont été plus froides que la moyenne. Au niveau Européen, octobre 2021 a également été un peu plus chaud que la moyenne, particulièrement dans le nord et le sud-ouest du continent. Dans le sud et le sud-est de l'Europe, les conditions ont en revanche été plus froides. Durant ce même mois, le temps a aussi été plus sec dans la majorité des pays d'Europe centrale et de l'est. Contrairement aux pays du nord et du nord-ouest qui ont connu un temps plus humide. Copernicus indique aussi qu'en octobre 2021, l'étendue de glace de mer dans l'arctique était de 7% inférieure à la moyenne, ce qui le place au 9e rang des plus basses valeurs enregistrées par les données satellitaires depuis 43 ans, bien au-dessus cependant de la très faible étendue d'octobre 2020.