Le gouvernement fédéral doit approuver vendredi les "ambitions et engagements" de la politique climatique fédérale pour la période 2021-2030 et qui prévoit une trajectoire de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre.

Mais des négociations se poursuivent entre les Régions sur un "Burden Sharing" (partage du fardeau) pour mettre à jour le précédent accord - qui date de fin 2015 et portait sur la période 2013-2020, afin de boucler un plan national à soumettre à la COP26. "Les discussions sont en cours sous la présidence de la Wallonie" et du ministre wallon du Climat et de l'Énergie, Philippe Henry (Ecolo), a affirmé Mme Khattabi (Ecolo également) lors de l'émission Jeudi en Prime de la RTBF-télévision. "Jusqu'au dernier moment, la négociation se fera", a ajouté la ministre, en rappelant que le précédent accord avait obtenu "à la dernière minute".

Elle a appelé la ministre flamande Zuhal Demir (N-VA) à rehausser les ambitions climatiques de la Flandre. "Si Mme Demir continue à freiner et à ne pas accompagner ses entreprises dans la transition vers la reconversion, on risque de voir (se produire en Flandre) un peu ce qui s'est passé en Wallonie" qui a souffert économiquement après la fermeture d'industries lourdes, comme les mines et la métallurgie, a-t-elle souligné. "Le risque pour la Flandre est aujourd'hui le même", a assuré Mme Khattabi.

La 26e conférence des Nations unies sur les changements climatiques se tiendra en Ecosse du 31 octobre au 12 novembre. Mme Khattabi a annoncé jeudi qu'elle s'y rendrait en compagnie du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld).

Le gouvernement fédéral doit approuver vendredi les "ambitions et engagements" de la politique climatique fédérale pour la période 2021-2030 et qui prévoit une trajectoire de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre. Mais des négociations se poursuivent entre les Régions sur un "Burden Sharing" (partage du fardeau) pour mettre à jour le précédent accord - qui date de fin 2015 et portait sur la période 2013-2020, afin de boucler un plan national à soumettre à la COP26. "Les discussions sont en cours sous la présidence de la Wallonie" et du ministre wallon du Climat et de l'Énergie, Philippe Henry (Ecolo), a affirmé Mme Khattabi (Ecolo également) lors de l'émission Jeudi en Prime de la RTBF-télévision. "Jusqu'au dernier moment, la négociation se fera", a ajouté la ministre, en rappelant que le précédent accord avait obtenu "à la dernière minute". Elle a appelé la ministre flamande Zuhal Demir (N-VA) à rehausser les ambitions climatiques de la Flandre. "Si Mme Demir continue à freiner et à ne pas accompagner ses entreprises dans la transition vers la reconversion, on risque de voir (se produire en Flandre) un peu ce qui s'est passé en Wallonie" qui a souffert économiquement après la fermeture d'industries lourdes, comme les mines et la métallurgie, a-t-elle souligné. "Le risque pour la Flandre est aujourd'hui le même", a assuré Mme Khattabi. La 26e conférence des Nations unies sur les changements climatiques se tiendra en Ecosse du 31 octobre au 12 novembre. Mme Khattabi a annoncé jeudi qu'elle s'y rendrait en compagnie du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld).