Une fois la surprise passée, chacun s'accorda sur le pourquoi : parce que planter des haies rendrait la vie plus chouette. Même la presse flamande s'en ravissait, planter 4 000 kilomètres de haies sur le territoire wallon avant la fin de la législature régionale était une bonne idée. Une haie, bouclier de biodiversité, évite en effet l'érosion des sols, abrite du vent mauvais, protège des inondations, produit de l'ombre. Et, surtout, tout le monde trouve ça beau.
...