Faut-il aller en appel contre la décision du tribunal du travail de Bruxelles au sujet du port des signes convictionnels à la STIB? La décision se retrouve sur la table du gouvernement bruxellois, suite à cette ordonnance qui jugeait doublement discriminatoire le refus d'engager une femme voilée au sein de la Société des transports. Le Comité de gestion de la STIB avait refusé d'aller en appel, le commissaire d...

Faut-il aller en appel contre la décision du tribunal du travail de Bruxelles au sujet du port des signes convictionnels à la STIB? La décision se retrouve sur la table du gouvernement bruxellois, suite à cette ordonnance qui jugeait doublement discriminatoire le refus d'engager une femme voilée au sein de la Société des transports. Le Comité de gestion de la STIB avait refusé d'aller en appel, le commissaire du gouvernement (Open VLD) avait renvoyé la patate chaude à l'équipe du ministre-président Rudi Vervoort (PS).La majorité PS- Ecolo - DeFI est divisée: Ecolo se réjouit de la décision de justice, DeFI veut aller en appel et le PS... se divise.Les socialistes ont pourtant accouché d'une vision commune sur ce sujet sensible de la neutralité dans les services publics: interdire les signes convictionels en cas de contact avec le public et de rapport d'autorité. Et à titre personnel, son président, Paul Magnette, se dit favorable à un appel, soulignant que c'est Ecolo - Groen qu'il faut convaincre.Selon L'Echo de ce jeudi matin, ce n'est toutefois pas aussi limpide: la fédération bruxelloise du PS serait opposée à l'idée d'un appel. "Avant de chercher à convaincre Ecolo, le président du PS devrait commencer par convaincre les siens", ironise une source proche des discussions auprès du quotidien. Contacté, Ahmed Laaouej, président du PS bruxellois, refuse toujours de s'exprimer sur un dossier "étant sur la table du gouvernement"."Apparemment, chez certains la clarification n'était pas assez claire..., souligne Georges-Louis Bouchez, président du MR, qui ne cesse de bouillonner sur le sujet et de mettre la pression. Le PS a définitivement tourné le dos à la laïcité pourtant inscrite dans ses fondements. Une page se tourne et pas dans le bon sens..."François De Smet, président de DeFI, n'a pas réagi: il dit "respecter la confidentialité" des négociations sont en cours. Mais il avait relayé sur Twitter le souhait de Paul Magnette d'aller en appel.