Ces dernières semaines, les vacanciers ont fait exploser le nombre d'analyses effectuées : la semaine du 19 juillet 2021, Sciensano a ainsi enregistré près de 500.000 tests au total, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd.

Ces examens doivent contribuer à freiner l'épidémie, mais ils ont évidemment un coût, rappellent les quotidiens. Pour un test PCR standard, les laboratoires reçoivent de la part de l'Inami une indemnité de 40,44 euros à 50,44 euros.

L'année passée, près de trois quarts des tests ont été payés par l'assurance-maladie. "L'Inami a déboursé 230 millions d'euros pour 5,35 millions de tests", indique la porte-parole de l'organisation An-Sofie Soens.

La facture sera bien plus salée cette année, car il y a déjà eu 11,1 millions de tests supplémentaires effectués. L'Inami a dès lors prévu un budget de 608 millions d'euros. La plus grosse partie de cette enveloppe (554 millions d'euros) est destinée aux tests PCR et aux tests rapides.

Au total, les tests ont donc déjà coûté 838 millions d'euros aux autorités. Dans ce montant, on compte également la charge des deux tests PCR gratuits réalisés pour les personnes partiellement vaccinées qui désirent se rendre à l'étranger ou participer à des événements de masse.

Ces dernières semaines, les vacanciers ont fait exploser le nombre d'analyses effectuées : la semaine du 19 juillet 2021, Sciensano a ainsi enregistré près de 500.000 tests au total, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd.Ces examens doivent contribuer à freiner l'épidémie, mais ils ont évidemment un coût, rappellent les quotidiens. Pour un test PCR standard, les laboratoires reçoivent de la part de l'Inami une indemnité de 40,44 euros à 50,44 euros. L'année passée, près de trois quarts des tests ont été payés par l'assurance-maladie. "L'Inami a déboursé 230 millions d'euros pour 5,35 millions de tests", indique la porte-parole de l'organisation An-Sofie Soens.La facture sera bien plus salée cette année, car il y a déjà eu 11,1 millions de tests supplémentaires effectués. L'Inami a dès lors prévu un budget de 608 millions d'euros. La plus grosse partie de cette enveloppe (554 millions d'euros) est destinée aux tests PCR et aux tests rapides. Au total, les tests ont donc déjà coûté 838 millions d'euros aux autorités. Dans ce montant, on compte également la charge des deux tests PCR gratuits réalisés pour les personnes partiellement vaccinées qui désirent se rendre à l'étranger ou participer à des événements de masse.