"Je ne comprends pas que l'on prenne deux jours de congé politique", a-t-il affirmé dimanche lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT, dans une allusion à la pause de deux jours dans les négociations entre les présidents des six partis (PS, MR, cdH, CD&V, Open Vld et sp.a) impliqués dans les négociations et la confection du budget fédéral pour 2012.

"Nous n'en avions pas besoin", a affirmé M. Van Besien. Les négociateurs "sont devenus un peu détachés du monde", a-t-il souligné, dans une allusion à la situation sur les marchés financiers et au problème de la dette belge.

LeVif.be, avec Belga.

"Je ne comprends pas que l'on prenne deux jours de congé politique", a-t-il affirmé dimanche lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT, dans une allusion à la pause de deux jours dans les négociations entre les présidents des six partis (PS, MR, cdH, CD&V, Open Vld et sp.a) impliqués dans les négociations et la confection du budget fédéral pour 2012. "Nous n'en avions pas besoin", a affirmé M. Van Besien. Les négociateurs "sont devenus un peu détachés du monde", a-t-il souligné, dans une allusion à la situation sur les marchés financiers et au problème de la dette belge. LeVif.be, avec Belga.