Interrogée par le Journal du Médecin, Sabine Stordeur, directrice du Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé, explique que la première semaine de vaccination s'est déroulée conformément aux tests et que le rythme de vaccination s'accélérera dès cette semaine.
...

Interrogée par le Journal du Médecin, Sabine Stordeur, directrice du Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé, explique que la première semaine de vaccination s'est déroulée conformément aux tests et que le rythme de vaccination s'accélérera dès cette semaine. Une course contre la montre Catherine Fonck trouve qu'il aurait fallu utiliser les doses stockées au réfrigérateur dès la semaine passée. "La première semaine, qui était une semaine de test, 700 personnes ont été vaccinées pour 10.000 doses reçues. La semaine dernière, on a reçu plus de 80.000 doses, mais seulement 20.000 personnes ont été vaccinées", déplore-t-elle. "Nous sommes dans une course contre la montre pour sauver des vies! Il faut les administrer au fur et à mesure et accélérer réellement!", a-t-elle lancé sur Twitter.La semaine passée, Catherine Fonck regrettait la perte de près de 5.000 doses de vaccin en raison de la non-utilisation de la sixième dose contenue dans chaque fiole du vaccin. Initialement, il était en effet prévu de sortir cinq doses des fioles du vaccin vaccin Pfizer/BioNTech, cependant la quantité contenue rend possible d'en extraire une sixième avec une seringue adaptée, de quoi - potentiellement - accroître les capacités de 20%."À l'usage, il est apparu qu'il restait une quantité substantielle de produit dans le flacon", explique Sabine Stordeur, à la RTBF, "il y a donc un intérêt à utiliser davantage de vaccins dans la fiole et les seringues que nous avons chez nous, permettent de le faire, en toute sécurité."Six doses "L'Agence européenne du médicament (EMA) a recommandé de mettre à jour les informations sur le produit de Comirnaty (NDLR : le nom du vaccin) afin de préciser que chaque flacon contient six doses du vaccin", a annoncé le régulateur européen dans un communiqué. L'EMA a toutefois averti que "si des seringues et des aiguilles standard sont utilisées, il se peut qu'il n'y ait pas assez de vaccin pour extraire une sixième dose d'un flacon".L'agence a également prévenu que si une dose complète de 0,3 millilitre n'est pas disponible dans le flacon après la cinquième dose, "le professionnel de santé doit jeter le flacon et son contenu". Les travailleurs de la santé ne devraient pas mélanger les restes de "flacons multiples pour constituer une dose complète", a-t-elle souligné.Une dose supplémentaire par flacon pourrait considérablement accélérer le nombre de personnes vaccinées chaque jour en Europe, où de nombreux gouvernements reprochent à l'EMA une procédure jugée trop lente.Cette annonce intervient alors que l'Union européenne a conclu un accord pour l'acquisition de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, doublant ainsi la quantité commandée. Selon le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a), la Belgique pourrait recevoir 10 millions de doses.Avec AFP