"Derrière ces chiffres, il y a énormément d'espoir, car chaque Belge qui se fait vacciner nous rapproche un peu plus de notre ancienne vie", a déclaré le Premier ministre. "Nous ne battrons Corona que si nous travaillons ensemble."
...

"Derrière ces chiffres, il y a énormément d'espoir, car chaque Belge qui se fait vacciner nous rapproche un peu plus de notre ancienne vie", a déclaré le Premier ministre. "Nous ne battrons Corona que si nous travaillons ensemble." Dans la vidéo, De Croo remercie les collaborateurs des centres de vaccination et les personnes qui se sont déjà fait vacciner. Entre-temps, le Premier ministre (45 ans) a également reçu sa propre invitation et sera vacciné dans les 14 jours, selon son porte-parole."Nous sommes actuellement dans la phase exponentielle de la campagne de vaccination, comme prévu", a expliqué Dirk Ramaekers, chef de la Taskforce Vaccination, lors de la séance hebdomadaire de questions-réponses. "Dès la semaine prochaine, nous entamerons la phase 2 de la campagne : la vaccination de la population dans son ensemble."Selon les derniers chiffres, jusqu'à vendredi inclus, 49,4 % de la population adulte en Belgique a reçu au moins un premier vaccin. Ce samedi la barre des 50 % est franchie si l'on en croit De Croo. "C'est une étape importante", répond M. Ramaekers. "Mais bien sûr, notre ambition est encore plus grande."Autre chiffre favorable, le taux de vaccination des personnes souffrant d'une affection sous-jacente, soit environ 1,5 million de personnes en Belgique. Là, 75,8 % ont maintenant reçu au moins une première injection. "D'ici la fin de la semaine prochaine ou la semaine suivante, nous allons atteindre notre objectif de 80 %", déclare M. Ramaekers. "En Flandre, nous pourrons peut-être le faire dès ce week-end." Les réactions ont été moins positives samedi à la nouvelle du retard des livraisons. "AstraZeneca continue de se débattre avec les hauts et les bas que l'on connaît", déclare M. Ramaekers. "Les livraisons de Johnson & Johnson se sont initialement bien déroulées, mais elles sont désormais entrées dans des eaux plus turbulentes."Tant à Beerse qu'aux États-Unis, des millions de doses du vaccin de J&J sont actuellement bloquées parce que des contrôles de qualité supplémentaires se sont avérés nécessaires. "Au début de la semaine prochaine, nous attendons des éclaircissements de la part de la FDA et de l'EMA. On saura alors plus clairement quand et combien on pourra livrer." Selon M. Ramaekers, il n'est pas encore nécessaire de penser aussi loin, mais il faut tenir compte du fait que certaines des doses seront bloquées et ne passeront pas les contrôles.En Wallonie, la phase de vaccination destinée au grand public (la phase 2) est pleinement amorcée et avance à bon rythme. Plus de la moitié de la population wallonne de 18 ans et plus est désormais vaccinée avec au moins une dose, ce chiffre s'élève à 73% pour les personnes à risques (comorbidités) et plus d'une personne sur cinq a pu bénéficier d'une vaccination complète, a souligné la ministre dans un communiqué. En mai, près de 850.000 personnes ont reçu un vaccin en Wallonie dont près de 204.000 au cours de la semaine écoulée. Pour la semaine qui arrive, au regard des livraisons et de la stratégie nationale de vaccination, la Wallonie distribuera près de 260.000 doses de vaccins dans les centres et antennes de vaccination déployés sur son territoire, a précisé Mme Morreale (PS). Afin d'encourager la vaccination de tous et pour offrir une couverture vaccinale maximale sur l'ensemble du territoire, de nouvelles initiatives sont actuellement mises en place par les autorités, comme cette opération "Re Vax 50+". Elle sera enclenchée à partir de ce lundi 31 mai. Concrètement, les personnes de 50 ans et plus qui hésitaient, qui ont laissé leur code se périmer ou encore celles qui ont égaré leur invitation ou qui n'auraient pas reçu le courrier qui leur était destiné, habitant en Wallonie et qui souhaitent se faire vacciner pourront appeler le numéro gratuit 0800/45.019 dès lundi. Un rendez-vous dans un centre de vaccination leur sera rapidement donné, a expliqué la ministre. Depuis son lancement fin avril dernier, l'opération Re Vax a déjà enregistré 39.000 rendez-vous de vaccination par téléphone.