Si le taux de vaccination belge est globalement bon, il cache des disparités régionales importantes. Ainsi, respectivement 77% et 72% des Flamands et des Wallons sont aujourd'hui complètement vaccinés, contre seulement 54% des Bruxellois.
...

Si le taux de vaccination belge est globalement bon, il cache des disparités régionales importantes. Ainsi, respectivement 77% et 72% des Flamands et des Wallons sont aujourd'hui complètement vaccinés, contre seulement 54% des Bruxellois. Une différence que l'on note également entre communes d'une même région ou province. Les jeunes bruxellois sont, par exemple, nettement moins enclins à se faire vacciner. Ainsi, presqu'aucune commune bruxelloise n'a pour l'instant atteint les 70% de personnes partiellement vaccinées. En Wallonie, on note quelques communes des provinces de Liège, de Luxembourg ou encore de Namur. Comment atteindre les indécis ? D'ici quelques semaines, la majorité des centres de vaccination fermeront leurs portes. La campagne belge va désromais évoluer vers un système de proximité où les vaccins seront repris dans les soins de première ligne. À Bruxelles, des équipes mobiles circuleront pour rencontrer les gens qui ne savent pas se déplacer ou certains publics spécifiques, comme les sans-papiers. Ainsi, depuis quelques jours cinq vaccibus circulent dans la capitale. Ils permettent d'administrer une centaine de vaccins par jour et par bus.