"Le travail (de définition) du canon flamand peut maintenant débuter", a affirmé vendredi le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), dans un communiqué.

Cette commission de neuf experts, présidée par le professeur d'histoire louvaniste Emmanuel Gerard, devra remettre ses conclusions d'ici octobre 2022. Elle avait été mise sur pied en 2019 par le gouvernement flamand dirigé par le ministre-président Jan Jambon (N-VA), fortement inspiré par son président de parti et bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever.

L'accord de coalition réunissant la N-VA, l'Open Vld et le CD&V fait référence à une "liste de points d'ancrage de notre culture, histoire et sciences flamandes" établie par des experts indépendants. Ce canon serait ensuite utilisé à la fois dans les processus d'éducation et d'intégration.

Le comité d'experts mis sur pied compte, outre l'historien Emmanuel Gerard (KU Leuven), huit autres experts: Kevin Absillis, Tinneke Beeckman, Wim De Clercq, Jan Dumolyn, Hind Fraihi, Katlijne Van der Stighelen, Cathérine Verleysen et Frank Willaert.

Ils ont deux ans pour définir le canon de Flandre. Ils peuvent également consulter des experts externes à ce sujet. Le comité formulera également des recommandations sur l'application du canon et sur l'évaluation future.

"Le professeur Gerard a réussi à mettre sur pied une commission solide et équilibré", a souligné M. Weyts.

"Le travail (de définition) du canon flamand peut maintenant débuter", a affirmé vendredi le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), dans un communiqué. Cette commission de neuf experts, présidée par le professeur d'histoire louvaniste Emmanuel Gerard, devra remettre ses conclusions d'ici octobre 2022. Elle avait été mise sur pied en 2019 par le gouvernement flamand dirigé par le ministre-président Jan Jambon (N-VA), fortement inspiré par son président de parti et bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever. L'accord de coalition réunissant la N-VA, l'Open Vld et le CD&V fait référence à une "liste de points d'ancrage de notre culture, histoire et sciences flamandes" établie par des experts indépendants. Ce canon serait ensuite utilisé à la fois dans les processus d'éducation et d'intégration. Le comité d'experts mis sur pied compte, outre l'historien Emmanuel Gerard (KU Leuven), huit autres experts: Kevin Absillis, Tinneke Beeckman, Wim De Clercq, Jan Dumolyn, Hind Fraihi, Katlijne Van der Stighelen, Cathérine Verleysen et Frank Willaert. Ils ont deux ans pour définir le canon de Flandre. Ils peuvent également consulter des experts externes à ce sujet. Le comité formulera également des recommandations sur l'application du canon et sur l'évaluation future. "Le professeur Gerard a réussi à mettre sur pied une commission solide et équilibré", a souligné M. Weyts.