Si les chiffres de la pandémie dans notre pays semblent évoluer positivement, la pression sur les hôpitaux reste élevée. Le Comité de concertation a néanmoins décider quelques assouplissements à venir.

"Nous avons opté pour une approche prudente et réaliste, fondée sur la confiance", indique Alexander De Croo. Le Premier ministre rappelle que les hôpitaux sont toujours sous pression et que les patients sont plus jeunes qu'avant. "Le visage de la pandémie a changé. Nous ne combattons plus le même virus, avec des variants plus contagieux et plus agressifs. C'est ce qui nous a poussé une pause de quatre semaines pendant les vacances de Pâques. Bonne nouvelle : ces mesures nous ont aidé. Nous ne sommes pas dans une augmentation exponentielle. Peut-être qu'on a dépassé le pic, mais cela doit être encore confirmé."

Le Premier ministre insiste aussi sur la campagne de vaccination, avec une bonne nouvelle : la Belgique va bénéficier de 1,3 millions de doses Pfizer en plus.

Les assouplissements prévus s'articulent autour de trois dates-clés.

Le 19 avril: fin des vacances de Pâques

Enseignement

L'école reprendra bien le 19 avril, après les vacances de Pâques. 100% en présentiel pour les maternelles, primaires, spécialisés et le premier degré du secondaire. Les 2e et 3e degrés du secondaire seront à 50% en présentiel. Les examens se feront également en présentiel.

Dans le supérieur, le présentiel sera fixé à un jour par semaine. Les examens se feront également en présentiel.

Les primaires et secondaires pourront bénéficier d'un jour d'activités extra-scolaires à l'extérieur.

Voyages

L'interdiction stricte des voyages non essentiels prendra fin, comme prévu, le 18 avril au soir, donc ce dimanche. Il n'y aura donc pas de nouvelle prolongation de cette mesure qui avait irrité la Commission européenne. Cela ne veut pas dire qu'il sera tout d'un coup possible, dès lundi, de partir à l'étranger sans conditions, a souligné le libéral à l'issue du Comité de concertation. L'interdiction des voyages non essentiels traversant les frontières belges "sera remplacée par un contrôle strict" des obligations de dépistage et de quarantaine qui valent pour les retours de zones considérées comme à risque.

Ce contrôle se fera sur base des données mentionnés dans le PLF, le "passenger locator form" qu'une personne arrivant en Belgique doit remplir. "On reste sur un conseil de voyage négatif vers les zones rouges", a insisté Alexander De Croo.

L'interdiction des voyages non essentiels transfrontaliers, assortie de toute une série d'exceptions, était entrée en vigueur le 27 janvier, et avait immédiatement suscité des inquiétudes du côté de la Commission européenne. Elle a ensuite été prolongée à deux reprises, jusqu'au 18 avril.

Le 26 avril: fin de la temporisation

Commerces et métiers de contacts

Pour l'instant, les commerces non essentiels ne peuvent ouvrir que sur rendez-vous. Les métiers de contact non médicaux sont quant à eux à l'arrêt. Les métiers de contacts pourront rouvrir le 26 avril. Les commerces pourront aussi être à nouveau accessibles sans rendez-vous, avec deux personnes du même foyer, maximum.

Bulle extérieure

La bulle de contacts sociaux à l'extérieur va repasser de 4 à 10 personnes.

Tests pour la culture, l'évènementiel et le sport

Dans les secteurs culturels, évènementiels et sportifs, des projets-pilotes seront lancés afin de pouvoir déterminer une manière sûre pour organiser des évènements. Cela sera accompagné scientifiquement.

Le 8 mai: lorsque 70% des plus de 65 ans auront eu leur vaccin

Horeca

La réouverture de l'Horeca ne sera pas pour le 1er mai. Le sujet a longuement divisé les membres de Codeco. Le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souhaitaient une reprise plus tardive.

Un accord est finalement tombé: les terrasses des restaurants et cafés pourront rouvrir à partir du samedi 8 mai. Le reste de l'horeca, en intérieur, ne devrait pas rouvrir avant juin. La réouverture des terrasses entre dans le "plan plein air", avec son lot de nouvelles possibilités en extérieur: les activités organisées pourront rassembler jusqu'à 25 personnes en extérieur, les parcs d'attraction et marchés/brocantes pourront redémarrer, etc.

Bulle intérieure

Le nombre de contacts rapprochés à l'intérieur passera à deux, au lieu de un actuellement. Ces personnes devront être du même foyer. Ces deux personnes seront les seuls visiteurs autorisés à entrer dans votre maison en dehors du foyer.

Couvre-feu

Le couvre-feu va être levé le 8 mai. La mesure sera remplacée par une interdiction de rassemblements: de minuit à 5h, jusqu'à 3 personnes max. à l'extérieur.

Pour rappel, il est actuellement imposé de minuit à 05h en Flandre et en Wallonie, de 22h à 6h à Bruxelles.

Rassemblements

50 personnes max. pour les évènements, buffets, réceptions, représentations culturelles et cultes.

Les activités organisées (clubs sportifs et associations diverses) pourront rassembler au maximum 25 personnes à l'extérieur mais sans accueillir de public et sans nuitée.

Les enfants jusqu'à 12 ans accomplis pourront se trouver à l'intérieur avec un maximum de 10.

Mais quels sont les chiffres qui permettraient de confirmer que ce plan plein air se concrétisera bien, cette fois? Interrogé à ce sujet, le Premier ministre Alexander De Croo n'a pas voulu déterminer un seuil précis d'occupation des soins intensifs. Plusieurs ministres ont souligné cependant qu'il est possible que l'on ait désormais dépassé le "pic" de leur occupation. "Les assouplissements du 8 mai sont quasi une garantie", a même lancé le ministre-président flamand Jan Jambon à l'issue de la conférence. Les modalités de la réouverture des terrasses (distance entre les tables, nombre de convives, etc.) seront définies dans les prochains jours, ajoute-t-il.

Début juin: lorsque la quasi-totalité des +65 et des personnes avec comorbidités seront vaccinés

Lorsque la quasi-totalité des +65 et des personnes avec comorbidités seront vaccinés

Activités en plein air

Culture et évènements, marchés annuels et foires, règles pour les camps d'été.

Plan "intérieur"

Davantage de contacts sociaux.

Ouverture des restaurants et cafés.

Sport et fitness.

Evènements, représentations, culturelles et cultes.

Possibilités de retour en entreprises, associations et services.

Mais on notera que cette perspective de juin est "certainement conditionnelle", a indiqué Jan Jambon.

Résumé des annonces du Comité de Concertation de ce mercredi 14 avril., Codeco
Résumé des annonces du Comité de Concertation de ce mercredi 14 avril. © Codeco

Un nouveau comité de concertation est prévu le 23 avril pour les activités culturelles, sportives ainsi que pour le secteur événementiel.

Si les chiffres de la pandémie dans notre pays semblent évoluer positivement, la pression sur les hôpitaux reste élevée. Le Comité de concertation a néanmoins décider quelques assouplissements à venir. "Nous avons opté pour une approche prudente et réaliste, fondée sur la confiance", indique Alexander De Croo. Le Premier ministre rappelle que les hôpitaux sont toujours sous pression et que les patients sont plus jeunes qu'avant. "Le visage de la pandémie a changé. Nous ne combattons plus le même virus, avec des variants plus contagieux et plus agressifs. C'est ce qui nous a poussé une pause de quatre semaines pendant les vacances de Pâques. Bonne nouvelle : ces mesures nous ont aidé. Nous ne sommes pas dans une augmentation exponentielle. Peut-être qu'on a dépassé le pic, mais cela doit être encore confirmé."Le Premier ministre insiste aussi sur la campagne de vaccination, avec une bonne nouvelle : la Belgique va bénéficier de 1,3 millions de doses Pfizer en plus. Les assouplissements prévus s'articulent autour de trois dates-clés.EnseignementL'école reprendra bien le 19 avril, après les vacances de Pâques. 100% en présentiel pour les maternelles, primaires, spécialisés et le premier degré du secondaire. Les 2e et 3e degrés du secondaire seront à 50% en présentiel. Les examens se feront également en présentiel. Dans le supérieur, le présentiel sera fixé à un jour par semaine. Les examens se feront également en présentiel. Les primaires et secondaires pourront bénéficier d'un jour d'activités extra-scolaires à l'extérieur.Voyages L'interdiction stricte des voyages non essentiels prendra fin, comme prévu, le 18 avril au soir, donc ce dimanche. Il n'y aura donc pas de nouvelle prolongation de cette mesure qui avait irrité la Commission européenne. Cela ne veut pas dire qu'il sera tout d'un coup possible, dès lundi, de partir à l'étranger sans conditions, a souligné le libéral à l'issue du Comité de concertation. L'interdiction des voyages non essentiels traversant les frontières belges "sera remplacée par un contrôle strict" des obligations de dépistage et de quarantaine qui valent pour les retours de zones considérées comme à risque. Ce contrôle se fera sur base des données mentionnés dans le PLF, le "passenger locator form" qu'une personne arrivant en Belgique doit remplir. "On reste sur un conseil de voyage négatif vers les zones rouges", a insisté Alexander De Croo. L'interdiction des voyages non essentiels transfrontaliers, assortie de toute une série d'exceptions, était entrée en vigueur le 27 janvier, et avait immédiatement suscité des inquiétudes du côté de la Commission européenne. Elle a ensuite été prolongée à deux reprises, jusqu'au 18 avril. Commerces et métiers de contactsPour l'instant, les commerces non essentiels ne peuvent ouvrir que sur rendez-vous. Les métiers de contact non médicaux sont quant à eux à l'arrêt. Les métiers de contacts pourront rouvrir le 26 avril. Les commerces pourront aussi être à nouveau accessibles sans rendez-vous, avec deux personnes du même foyer, maximum.Bulle extérieureLa bulle de contacts sociaux à l'extérieur va repasser de 4 à 10 personnes.Tests pour la culture, l'évènementiel et le sportDans les secteurs culturels, évènementiels et sportifs, des projets-pilotes seront lancés afin de pouvoir déterminer une manière sûre pour organiser des évènements. Cela sera accompagné scientifiquement. HorecaLa réouverture de l'Horeca ne sera pas pour le 1er mai. Le sujet a longuement divisé les membres de Codeco. Le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souhaitaient une reprise plus tardive.Un accord est finalement tombé: les terrasses des restaurants et cafés pourront rouvrir à partir du samedi 8 mai. Le reste de l'horeca, en intérieur, ne devrait pas rouvrir avant juin. La réouverture des terrasses entre dans le "plan plein air", avec son lot de nouvelles possibilités en extérieur: les activités organisées pourront rassembler jusqu'à 25 personnes en extérieur, les parcs d'attraction et marchés/brocantes pourront redémarrer, etc.Bulle intérieureLe nombre de contacts rapprochés à l'intérieur passera à deux, au lieu de un actuellement. Ces personnes devront être du même foyer. Ces deux personnes seront les seuls visiteurs autorisés à entrer dans votre maison en dehors du foyer.Couvre-feuLe couvre-feu va être levé le 8 mai. La mesure sera remplacée par une interdiction de rassemblements: de minuit à 5h, jusqu'à 3 personnes max. à l'extérieur.Pour rappel, il est actuellement imposé de minuit à 05h en Flandre et en Wallonie, de 22h à 6h à Bruxelles.Rassemblements50 personnes max. pour les évènements, buffets, réceptions, représentations culturelles et cultes. Les activités organisées (clubs sportifs et associations diverses) pourront rassembler au maximum 25 personnes à l'extérieur mais sans accueillir de public et sans nuitée. Les enfants jusqu'à 12 ans accomplis pourront se trouver à l'intérieur avec un maximum de 10. Mais quels sont les chiffres qui permettraient de confirmer que ce plan plein air se concrétisera bien, cette fois? Interrogé à ce sujet, le Premier ministre Alexander De Croo n'a pas voulu déterminer un seuil précis d'occupation des soins intensifs. Plusieurs ministres ont souligné cependant qu'il est possible que l'on ait désormais dépassé le "pic" de leur occupation. "Les assouplissements du 8 mai sont quasi une garantie", a même lancé le ministre-président flamand Jan Jambon à l'issue de la conférence. Les modalités de la réouverture des terrasses (distance entre les tables, nombre de convives, etc.) seront définies dans les prochains jours, ajoute-t-il.Lorsque la quasi-totalité des +65 et des personnes avec comorbidités seront vaccinésActivités en plein airCulture et évènements, marchés annuels et foires, règles pour les camps d'été. Plan "intérieur"Davantage de contacts sociaux.Ouverture des restaurants et cafés.Sport et fitness.Evènements, représentations, culturelles et cultes. Possibilités de retour en entreprises, associations et services. Mais on notera que cette perspective de juin est "certainement conditionnelle", a indiqué Jan Jambon. Un nouveau comité de concertation est prévu le 23 avril pour les activités culturelles, sportives ainsi que pour le secteur événementiel.