Selon la RTBF, le SPF Finances a ouvert un dossier interne après avoir pris connaissance d'une vidéo diffusée en 2016, où l'homme appelle les musulmans à renier l'islam, taxée de "fausse religion". "L'islam promeut et excuse la pédophilie (...). Mohamed lui-même était pédophile", déclare-t-il dans cette vidéo, ajoutant peu après que les Églises catholiques ou protestantes font la promotion de l'homosexualité, "une abomination".

Le compte Youtube présente également des vidéos complotistes remettant en cause la version officielle des attentats du 11 Septembre 2001 contre les tours WTC à New York.

"L'intéressé est un nouvel agent du SPF Finances, entré en service début janvier", a brièvement commenté la porte-parole du SPF Finances, citée par la RTBF. "Devant les faits nouveaux dont le SPF Finances a pris connaissance, relatifs au passé de l'intéressé, faits qui sont contraires à la dignité et à la neutralité attendue d'un fonctionnaire fédéral, le SPF Finances a décidé de suspendre l'agent jusqu'à nouvel ordre. Les conséquences disciplinaires éventuelles sont à l'étude."

Le centre interfédéral pour l'égalité des chances, Unia, envisage l'ouverture d'un dossier après une analyse approfondie des vidéos.

Selon la RTBF, le SPF Finances a ouvert un dossier interne après avoir pris connaissance d'une vidéo diffusée en 2016, où l'homme appelle les musulmans à renier l'islam, taxée de "fausse religion". "L'islam promeut et excuse la pédophilie (...). Mohamed lui-même était pédophile", déclare-t-il dans cette vidéo, ajoutant peu après que les Églises catholiques ou protestantes font la promotion de l'homosexualité, "une abomination". Le compte Youtube présente également des vidéos complotistes remettant en cause la version officielle des attentats du 11 Septembre 2001 contre les tours WTC à New York. "L'intéressé est un nouvel agent du SPF Finances, entré en service début janvier", a brièvement commenté la porte-parole du SPF Finances, citée par la RTBF. "Devant les faits nouveaux dont le SPF Finances a pris connaissance, relatifs au passé de l'intéressé, faits qui sont contraires à la dignité et à la neutralité attendue d'un fonctionnaire fédéral, le SPF Finances a décidé de suspendre l'agent jusqu'à nouvel ordre. Les conséquences disciplinaires éventuelles sont à l'étude." Le centre interfédéral pour l'égalité des chances, Unia, envisage l'ouverture d'un dossier après une analyse approfondie des vidéos.