Si le premier test de vaccination se passe bien lundi prochain dans les trois maisons de repos sélectionnées à Puurs-Sint-Amands (Anvers), Woluwe Saint-Pierre (Bruxelles) et Mons (Hainaut), un deuxième essai pilote avec un nombre limité de vaccins sera réalisé le 30 décembre dans la région autour de l'UZ Leuven, l'hôpital universitaire de Louvain dans le Brabant flamand. C'est ce qu'a décidé la Conférence interministérielle Santé publique qui s'est réunie ce mercredi concernant la vaccination contre le coronavirus.

Si le deuxième essai se fait du côté de Louvain, c'est parce que c'est à l'hôpital universitaire de cette ville que les premiers vaccins BioNTech-Pfizer, les seuls à être pour le moment autorisés dans l'UE, seront livrés par Pfizer pour la Belgique. Le vaccin étant conservés à -70°, il doit être décongelé et préparé avant administration. Les deux essais vont permettre, normalement, d'évaluer et éventuellement d'améliorer les procédures et le fonctionnement logistique autour de cette vaccination, pour que ce soit optimal d'ici au début de la campagne de vaccination en tant que telle, le 5 janvier.

Le partenaire logistique choisi

Le groupe de transport logistique H.Essers, dont le siège se trouve à Genk, sera responsable de la distribution du vaccin contre le coronavirus de Pfizer-BioNTech à partir du lendemain de Noël. H.Essers développe des solutions logistiques pour le secteur pharmaceutique depuis des années et travaille également en étroite collaboration avec Pfizer depuis quinze ans.

H.Essers sera responsable de la distribution principale vers diverses plateformes de distribution et aéroports dans toute l'Europe. Le groupe dispose de 600 remorques sécurisées et à température contrôlée. Cela permettra à la société de travailler rapidement. Les transports seront supervisés par des escortes de sécurité, tandis que la tour de contrôle de l'entreprise surveillera l'emplacement et la température des remorques 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. "Nous sommes prêts à soutenir Pfizer pour une distribution sûre et rapide des vaccins, afin que la population puisse être vaccinée rapidement", a déclaré le PDG de H.Essers, Gert Bervoets. "Rien n'est laissé au hasard. Tant la production que la logistique ont été préparées dans les moindres détails afin de garantir une distribution rapide et sûre des vaccins", conclut M. Bervoets.

Si le premier test de vaccination se passe bien lundi prochain dans les trois maisons de repos sélectionnées à Puurs-Sint-Amands (Anvers), Woluwe Saint-Pierre (Bruxelles) et Mons (Hainaut), un deuxième essai pilote avec un nombre limité de vaccins sera réalisé le 30 décembre dans la région autour de l'UZ Leuven, l'hôpital universitaire de Louvain dans le Brabant flamand. C'est ce qu'a décidé la Conférence interministérielle Santé publique qui s'est réunie ce mercredi concernant la vaccination contre le coronavirus.Si le deuxième essai se fait du côté de Louvain, c'est parce que c'est à l'hôpital universitaire de cette ville que les premiers vaccins BioNTech-Pfizer, les seuls à être pour le moment autorisés dans l'UE, seront livrés par Pfizer pour la Belgique. Le vaccin étant conservés à -70°, il doit être décongelé et préparé avant administration. Les deux essais vont permettre, normalement, d'évaluer et éventuellement d'améliorer les procédures et le fonctionnement logistique autour de cette vaccination, pour que ce soit optimal d'ici au début de la campagne de vaccination en tant que telle, le 5 janvier. Le groupe de transport logistique H.Essers, dont le siège se trouve à Genk, sera responsable de la distribution du vaccin contre le coronavirus de Pfizer-BioNTech à partir du lendemain de Noël. H.Essers développe des solutions logistiques pour le secteur pharmaceutique depuis des années et travaille également en étroite collaboration avec Pfizer depuis quinze ans.H.Essers sera responsable de la distribution principale vers diverses plateformes de distribution et aéroports dans toute l'Europe. Le groupe dispose de 600 remorques sécurisées et à température contrôlée. Cela permettra à la société de travailler rapidement. Les transports seront supervisés par des escortes de sécurité, tandis que la tour de contrôle de l'entreprise surveillera l'emplacement et la température des remorques 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. "Nous sommes prêts à soutenir Pfizer pour une distribution sûre et rapide des vaccins, afin que la population puisse être vaccinée rapidement", a déclaré le PDG de H.Essers, Gert Bervoets. "Rien n'est laissé au hasard. Tant la production que la logistique ont été préparées dans les moindres détails afin de garantir une distribution rapide et sûre des vaccins", conclut M. Bervoets.