Les trois personnes fauchées lundi après-midi par le train effectuant la liaison Charleroi-Erquelinnes dans un tunnel de Landelies (Montigny-le-Tilleul), seraient des randonneurs qui auraient emprunté un raccourci par les voies de chemin de fer pour traverser la Sambre, selon les premiers éléments de l'enquête, une carte ayant été retrouvée à proximité des corps. Deux des trois victimes ont été tuées sur le coup.

Le convoi s'est arrêté à quelques dizaines de mètres du point d'impact, sur le pont enjambant la Sambre. Avertis des faits, les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont descendus sur place, suivis de deux ambulances et des services de Sécurail et d'Infrabel. Les deux personnes décédées sont un homme et une femme, originaires l'un de la région namuroise. Grièvement blessée, la troisième victime, de Bruxelles, a été évacuée par la nacelle des pompiers et transportée à l'hôpital Vésale de Montigny-le-Tilleul. Le conducteur du train, fortement choqué, a lui aussi été pris en charge par les secours.

"La circulation ferroviaire a été interrompue dans les deux sens mais un services de bus a été mis en place entre Charleroi et Lobbes, ainsi que des navettes entre Lobbes et Erquelinnes", explique le porte-parole de la SNCB. "Immobilisé le temps des opérations et des constatations judiciaires, le convoi dans lequel se trouvaient une vingtaine de navetteurs a finalement rejoint la gare de Lobbes" et les voyageurs ont été évacués.

Vers 17h40, la circulation des trains a pu reprendre, a indiqué Infrabel, n'excluant toutefois pas quelques retards sur cette ligne peu fréquentée.

Les trois personnes fauchées lundi après-midi par le train effectuant la liaison Charleroi-Erquelinnes dans un tunnel de Landelies (Montigny-le-Tilleul), seraient des randonneurs qui auraient emprunté un raccourci par les voies de chemin de fer pour traverser la Sambre, selon les premiers éléments de l'enquête, une carte ayant été retrouvée à proximité des corps. Deux des trois victimes ont été tuées sur le coup.Le convoi s'est arrêté à quelques dizaines de mètres du point d'impact, sur le pont enjambant la Sambre. Avertis des faits, les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont descendus sur place, suivis de deux ambulances et des services de Sécurail et d'Infrabel. Les deux personnes décédées sont un homme et une femme, originaires l'un de la région namuroise. Grièvement blessée, la troisième victime, de Bruxelles, a été évacuée par la nacelle des pompiers et transportée à l'hôpital Vésale de Montigny-le-Tilleul. Le conducteur du train, fortement choqué, a lui aussi été pris en charge par les secours. "La circulation ferroviaire a été interrompue dans les deux sens mais un services de bus a été mis en place entre Charleroi et Lobbes, ainsi que des navettes entre Lobbes et Erquelinnes", explique le porte-parole de la SNCB. "Immobilisé le temps des opérations et des constatations judiciaires, le convoi dans lequel se trouvaient une vingtaine de navetteurs a finalement rejoint la gare de Lobbes" et les voyageurs ont été évacués. Vers 17h40, la circulation des trains a pu reprendre, a indiqué Infrabel, n'excluant toutefois pas quelques retards sur cette ligne peu fréquentée.